Accueil » Actualité » Tesla : Elon Musk fait le point sur la réécriture du logiciel d’Autopilot

Tesla : Elon Musk fait le point sur la réécriture du logiciel d’Autopilot

Elon Musk vient de prendre la plume sur Twitter pour faire un point d’avancement sur l’importante réécriture du logiciel en charge de la conduite, l’Autopilot. La future architecture apportera une vision 3D de la route.

Image 1 : Tesla : Elon Musk fait le point sur la réécriture du logiciel d’Autopilot
Crédits : Ian Maddox (CC-BY-SA)

Bien que l’Autopilot fasse mieux que la plupart des logiciels de conduite autonome concurrents, les choix initiaux atteignent aujourd’hui leurs limites. Cela est un problème face à une concurrence qui devient de plus en plus menaçante, comme Mercedes qui va travailler avec Nvidia.

Une approche 3D de la reconnaissance visuelle

Si l’Autopilot fait en grande partie la réputation de Tesla, celui-ci, malgré des évolutions régulières, se heurte aujourd’hui à des freins technologiques importants. Avec une approche entièrement basée sur la reconnaissance visuelle, contrairement à d’autres constructeurs qui s’appuient sur des cartes routières extrêmement détaillées, Tesla a fait le choix des caméras comme capteurs principaux pour ses véhicules.

Cela donne donc à l’ordinateur de bord un ensemble de vues 2D de son environnement. Bien sûr, c’est plus que suffisant pour repérer des cônes de chantiers, éviter un sanglier en pleine nuit au dernier moment ou même repérer la couleur des feux tricolores ou reconnaître des panneaux-stops. Mais pour des tâches plus complexes comme le Reverse Summon qui consiste à laisser sa voiture chercher une place sur un parking et se garer toute seule, ces vues 2D sont plus limitantes.

C’est pourquoi Tesla travaille d’arrache-pied à une réécriture complète de son algorithme d’Autopilot qui devrait avoir une approche 3D en combinant les vues des différents angles de caméra. Elon Musk vient de publier 2 tweets dans lesquels il mentionne que cette refonte sera bientôt terminée, 2 à 4 mois de développement sont encore nécessaire. Bien sûr, il faudra une période de tests avant de pouvoir déployer cette mise à jour au public. Avec un tel délai, il n’est pas du tout certain que les Tesla puissent se garer d’elles-mêmes avant la fin de l’année comme il l’avait promis.

Source : InsideEVs