Accueil » Actualité » Tesla : l’Autopilot est considéré comme publicité mensongère par la justice allemande

Tesla : l’Autopilot est considéré comme publicité mensongère par la justice allemande

La justice allemande a condamné Tesla pour publicité mensongère. Selon elle, le marketing autour de l’Autopilot qui présente l’intelligence artificielle comme un système de conduite autonome trompe les consommateurs.

Image 1 : Tesla : l’Autopilot est considéré comme publicité mensongère par la justice allemande
Crédit : Tesla

Le centre de la protection contre la concurrence déloyale, le Wettbewerbszentrale, a porté plainte contre Tesla. Le tribunal allemand a rendu son verdict ce mardi 14 juillet. Tesla est accusé de présenter l’Autopilot et l’option logicielle « Conduite entièrement autonome » comme étant des systèmes de conduite autonome. Il ne faut pas oublier que l’Autopilot est seulement une aide à la conduite. Quant à elle, l’option « Conduite entièrement autonome » est simplement une mise à jour logicielle qui améliore l’Autopilot.

Elon Musk, le fondateur de Tesla, prévoit l’arrivée de la véritable conduite autonome pour la fin de l’année 2020. Cela représentera le niveau 5 de la « Conduite entièrement autonome ». D’ailleurs, plus les mises à jour s’en rapprochent, plus le prix de l’option augmente.

Un problème de traduction entre les deux langues

Le malentendu entre la justice allemande et le constructeur automobile américain vient principalement de la traduction entre l’anglais et l’allemand. Ce n’est pas toujours évident de traduire une idée ou une signification précise sans commettre d’impair. En Allemagne, comme en France d’ailleurs, le terme Autopilot n’est pas traduit et il est utilisé comme tel. Sur le site allemand, la conduite entièrement autonome se traduit par un « pilote automatique inclus » avec un « plein potentiel pour la conduite autonome ». Tesla s’est retrouvé contraint de cesser immédiatement l’usage de ces termes sur son site.

La justice allemande reproche donc à Tesla de faire croire aux consommateurs que l’achat d’une option supplémentaire leur donnera accès à une voiture complètement autonome. Les propriétaires des voitures électriques pourraient alors ne pas prendre en compte les limitations de l’Autopilot et se mettre dans des situations dangereuses pour eux-mêmes et les autres usagers de la route. L’Autopilot peut se montrer très performant et fiable comme quand il a évité de justesse un sanglier sur le bord de la chaussée ou quand il est parvenu à prendre un rond-point de façon autonome. Néanmoins, l’intelligence artificielle comporte encore quelques défauts comme en témoigne ce récent accident : une Model 3 a foncé à vive allure dans un camion déjà couché au milieu de l’autoroute.

Quoi qu’il en soit, Tesla est sûr et certain que les consommateurs sont avertis qu’ils ne commandent pas une voiture sortie tout droit d’un film futuriste. Pour le moment, le terme « Autopilot » a été changé en « Autodrive » sur l’ensemble des documents allemands officiels. Le constructeur américain a le droit de faire appel de la décision.

Source : CleanTechnica