Accueil » Actualité » Tesla : l’Autopilot ne serait pas responsable du crash mortel d’une Model S sans conducteur

Tesla : l’Autopilot ne serait pas responsable du crash mortel d’une Model S sans conducteur

Le violent accident qui a causé deux morts près de Spring, au Texas, n’aurait finalement pas été causé par l’Autopilot comme le laissaient entendre les premiers éléments de l’enquête.

Lorsque la voiture a percuté l’arbre avant d’exploser et de prendre feu, personne n’était au volant, les deux personnes à bord se trouvaient sur le siège arrière et le siège passager.

Tesla accident
Tesla accident – Crédit : Matt Dougherty / Twitter

Hier, nous évoquions la mort de deux personnes après le crash d’une Model S sans conducteur contre un arbre au Texas. Comme personne n’était au volant, les autorités ont d’abord pensé que l’Autopilot était le responsable, mais cela ne serait finalement pas le cas.

Sous un tweet de Wall Street Journal évoquant l’accident, un internaute a soulevé des points importants qui pourraient mettre hors de cause l’Autopilot. En effet, le siège du conducteur est pesé pour savoir si le propriétaire est bien assis devant le volant, et la Tesla requiert la présence des mains sur le volant toutes les dix secondes. Cela nous rappelle l’histoire des deux adolescentes à bord d’une Tesla qui ont percuté une voiture de police et ont prétendu qu’elle était en conduite autonome. Enfin, l’internaute souligne que l’Autopilot ne va jamais au-delà des limites de vitesse.

Elon Musk confirme que l’Autopilot n’était pas activé

Ces propos ont été salués par le PDG de Tesla, Elon Musk, qui a rajouté que d’après les données disponibles, l’Autopilot n’était pas actif et la voiture ne disposait pas du pack « Full-Self Driving », la version améliorée du système d’aide à la conduite de Tesla aux États-Unis.

De plus, selon Elon Musk, l’Autopilot n’entame un virage que si des lignes sont présentes au sol, ce qui n’était visiblement pas le cas dans la rue où s’est passé l’accident. On imagine également que si l’Autopilot avait été activé sur la Tesla, celle-ci aurait utilisé le freinage automatique d’urgence avant de percuter l’arbre.

D’après les données de Tesla, l’Autopilot est si fiable que vous avez 7 fois moins de chances d’avoir un accident lorsqu’il est activé. Il aurait été étonnant de voir le système d’aide à la conduite du constructeur américain conduire les deux passagers dans un arbre.

Source : Elon Musk