Accueil » Actualité » Tesla Model S P100D vs. Porsche Taycan : qui gagne sur une piste de dragster ?

Tesla Model S P100D vs. Porsche Taycan : qui gagne sur une piste de dragster ?

L’émission allemande Auto Mobil vient de publier une vidéo dans laquelle ils font concourir une Porsche Taycan Turbo S et une Tesla Model S P100D sur fond de course de dragster. La Porsche gagne mais les conditions sont faussées

Image 1 : Tesla Model S P100D vs. Porsche Taycan : qui gagne sur une piste de dragster ?

La guerre Tesla – Porsche n’en finit plus. Après le record établi par la Porsche Taycan sur le circuit du Nürburgring, puis la volonté de Tesla de faire tomber ce record en utilisant une Tesla modifiée, cette fois c’est l’émission allemande Auto Mobil (avec la vidéo complète) qui a décidé de mettre en compétition une Porsche Taycan Turbo S et une Tesla Model S P100D.

Qui de la Tesla Model S P100D et de la Porsche Taycan Turbo S est la plus rapide ?

Les 2 animateurs ont donc mis les deux berlines haut de gamme côte à côte pour les faire concourir sur un départ arrêté, à la façon de deux dragsters. La Porsche l’emporte. Or sur le papier la Tesla est plus rapide. En effet il ne lui faut que 2,7 secondes pour atteindre 100 km/h alors qu’il faut un dixième de seconde supplémentaire à la Porsche Taycan. Pourtant la Porsche gagne haut la main. Toutefois, un élément très important reste inconnu dans la méthodologie utilisée : les pneus.

En effet, on regrettera qu’aucun détail ne soit donné concernant les pneumatiques qui pourtant jouent un rôle primordial. On ignore aussi la version de la Tesla utilisée. En effet, elle a fait l’objet de modifications importantes en début d’année afin d’améliorer la suspension et le moteur. Et il semble que l’émission ait utilisé la version antérieure. Ces deux éléments mettent le doute sur la validité des tests de tenue de route, même si la Porsche a l’air clairement au-dessus.

On notera tout de même que la Tesla est de moins en moins rapide au fur et à mesure des tests. Cela vient du refroidissement utilisé par Tesla. Il ne permet pas un fonctionnement à plein régime pendant un temps trop long, il se met alors en sécurité afin de donner le temps au moteur de refroidir. Les deux animateurs notent aussi que la Porsche est loin d’atteindre la puissance de charge qu’elle est normalement capable de supporter. En effet, elle est censée se charger à 270 kW, mais ils n’ont pu constater que 150 kW. Une différence qui nécessite une investigation plus poussée.