Accueil » Actualité » Tesla : qu’arrive-t-il si l’on sort d’une Model 3 en Autopilot ?

Tesla : qu’arrive-t-il si l’on sort d’une Model 3 en Autopilot ?

Un YouTubeur s’est mis en tête de sauter d’une Tesla en marche afin de vérifier si l’Autopilot reste actif. Une opération qui est moins simple qu’il n’y parait, le constructeur ayant cherché à empêcher que cela se produise.

Image 1 : Tesla : qu’arrive-t-il si l’on sort d’une Model 3 en Autopilot ?
Crédits : Chikichu

Le YouTubeur Chikichu a cherché à savoir s’il était possible de descendre de sa Tesla Model 3 alors que l’Autopilot était actif. Cela l’a amené à un certain nombre de découvertes concernant les mesures mises en place pour éviter tout incident malencontreux. La première est que l’Autopilot n’est activable qu’à partir de 18 miles/h soit environ 30 km/h avant de pouvoir le forcer manuellement à 8 km/h.

Sortir d’une Tesla sans désactiver l’Autopilot est une tâche délicate

Évidemment, sans avoir bouclé sa ceinture de sécurité, l’Autopilot refuse de s’activer. Il en va de même quand le conducteur déverrouille sa ceinture de sécurité, l’ordinateur affiche une alerte et le véhicule s’arrête net. Il décide donc de boucler la ceinture dans son dos pour rester libre de ses mouvements. Malgré cela, l’appui sur le bouton d’ouverture de porte reste inopérant.

Pour parvenir à l’ouvrir, il doit alors utiliser la poignée d’ouverture manuelle. Mais là encore, une alerte retentit dans l’habitacle et la voiture s’arrête. Toujours motivé, le YouTubeur parvient enfin à sortir du véhicule en ouvrant la fenêtre. Tout cela est évidemment aussi stupide qu’illégal et ne donne pour seule information que l’Autopilot ne se soucie pas du conducteur, ce qui pourrait changer avec l’activation de la caméra du rétroviseur central des Model 3.

L’Autopilot des Tesla provoque un sentiment de fascination de la part du public. De nombreux conducteurs l’imaginent plus performant qu’il ne l’est vraiment, ce qui les pousse à être trop confiants et les met en danger, comme l’ingénieur d’Apple mort au volant de sa Tesla. La réalité est que l’Autopilot n’atteint même pas un niveau 3, contrairement à la Xpeng P7, même si Elon Musk promet que le niveau 4 ou 5 sera atteint d’ici la fin de l’année.

Source : Chikichu