Accueil » Actualité » Tesla : un employé a volé des documents secrets quelques jours seulement après son embauche

Tesla : un employé a volé des documents secrets quelques jours seulement après son embauche

Le constructeur de véhicules électriques américain Tesla accuse Alex Khatilov, un de ses employés, d’avoir volé plus de 6 000 fichiers de code logiciel. Une plainte a été déposée devant un tribunal de district américain en Californie.

Khatilov est un ingénieur en logiciel qui a travaillé à Tesla pendant moins de deux semaines à la fin de l’année dernière et au début de cette année. Tesla affirme qu’il a immédiatement commencé à télécharger le code source lorsqu’il a pris le poste.

Usine Tesla à Fremont - Tesla
Usine Tesla à Fremont – Crédit : Tesla

Le constructeur de voitures électriques d’Elon Musk a par le passé déjà engagé des poursuites judiciaires agressives contre d’autres anciens employés et des sociétés rivales qu’il a accusées de voler ses secrets commerciaux. Nous avions par exemple pu voir des employés dérober des documents et les livrer à une startup de conduite autonome. Tesla avait également licencié un employé surpris en train de saboter l’usine de Fremont.

Un employé vole des secrets commerciaux juste après avoir été embauché

Tesla dit avoir engagé Alex Khatilov comme ingénieur senior en assurance qualité logicielle le 28 décembre 2020. En seulement quelques jours, il avait déjà transféré 26 000 fichiers très sensibles sur son compte Dropbox personnel. La société affirme que les fichiers en question contiennent du code logiciel propriétaire qu’elle a « passé des années d’ingénierie à écrire. ». En effet, ce code aurait pris 12 ans à être écrit. De plus, il serait si secret que seule une quarantaine d’employés sur les 50 000 que compte l’entreprise est en mesure d’y accéder.

Il s’agirait du logiciel qui automatise un large éventail de fonctions dans toute l’entreprise Tesla. « Une grande partie du cycle de fabrication des véhicules Tesla est gérée par ces processus automatisés, de la commande de pièces à la livraison des voitures. », explique l’entreprise. En effet, Tesla a déjà présenté en vidéo l’impressionnant bal de robots de sa nouvelle Gigafactory de Shanghai.

Selon Tesla, ces fichiers ne doivent absolument pas se retrouver entre de mauvaises mains. « Ces scripts sont extrêmement précieux pour Tesla, et ils le seraient pour un concurrent. », a déclaré l’entreprise. « L’accès à ces scripts permettrait aux ingénieurs d’autres entreprises de faire de la rétro-ingénierie des processus de Tesla afin de créer un système similaire en une fraction du temps et avec une fraction des dépenses. ». L’accusé s’est défendu en déclarant que les fichiers s’étaient retrouvés par erreur sur son compte Dropbox. En outre, il conteste toute allégation selon laquelle il allait voler les fichiers ou les donner à quelqu’un d’autre.

Source : electrek