Accueil » Actualité » Tesla va équiper ses véhicules de lasers, mais pas pour l’Autopilot

Tesla va équiper ses véhicules de lasers, mais pas pour l’Autopilot

Tesla souhaiterait équiper ses prochains véhicules électriques et ses panneaux solaires de lasers. La firme a déposé un brevet qui détaille un dispositif dans lequel des caméras détectent les salissures d’une vitre pour ensuite les détruire à l’aide d’un laser à impulsion.

Tesla vient de déposer un brevet qui décrit un système de rayons lasers pour nettoyer automatiquement des surfaces vitrées. Les exemples donnés dans le document indiquent qu’il pourrait équiper les prochains véhicules électriques de la marque, mais aussi ses panneaux solaires.

Image 1 : Tesla va équiper ses véhicules de lasers, mais pas pour l’Autopilot

Tesla : Lego trolle le Cybertruck avec sa vision du véhicule du futur

Sur un véhicule, les rayons lasers sont généralement utilisés dans le cadre d’un dispositif de conduite automatisé. Une technologie dans laquelle Tesla ne croit pas, et qu’elle ne compte toujours pas utiliser pour l’Autopilot. La firme prévoit d’en faire un tout autre usage. Le brevet détaille un système dans lequel des caméras détectent les débris sur le pare-brise, les vitres latérales et la lunette arrière. Une fois localisés, les débris sont brulés à l’aide d’un laser à impulsion. Le document est illustré avec un schéma dans lequel un Model S est équipé du dispositif. Les caméras du mode sentinelle seraient chargées de repérer les insectes écrasés ou autres salissures pour ensuite les détruire avec des lasers placés tout autour du véhicule.

Le laser sera l’arme de défense spatiale de la France

Pour garantir la sécurité des personnes et éviter d’endommager le matériel, le brevet prévoit un dispositif particulier. La pulsation du laser doit être calibrée à une fréquence précise et la surface vitrée sera dotée d’un revêtement d’oxyde d’indium et d’étain. La technologie pourrait également être mise en œuvre pour nettoyer les panneaux solaires de Tesla pour améliorer leur rendement.

Il ne s’agit pour le moment que d’un brevet, reste maintenant à s’assurer de l’efficacité et du coût d’un tel dispositif. Un laser capable de détruire un insecte pourrait consommer beaucoup d’énergie. C’est d’ailleurs le principal problème que rencontre Lockheed Martin qui développe une arme laser pour le compte de l’US Air Force.

Comment pirater Alexa et Siri avec des lasers comme dans Watch Dogs ?

Source : CleanTechnica