Accueil » Actualité » [Test] Fitbit Flex 2 : faut-il craquer pour le traqueur pas cher de Fitbit ?

[Test] Fitbit Flex 2 : faut-il craquer pour le traqueur pas cher de Fitbit ?


Le Fitbit Flex 2 est le tout nouveau traqueur d’activité d’entrée de gamme de Fitibit. Et malgré ses dimensions réduites, il propose un nombre étonnant de fonctionnalités. Successeur du premier et très basique Fitbit Flex, le Flex 2 peut automatiquement suivre vos activités et pas seulement compter les pas et surveiller votre sommeil. Il sait également suivre les activités telles que la course, le vélo, les entraînements d’aérobique et même la natation. Vous gagnerez du temps dans le suivi de vos activités quotidiennes et sportives sans devoir gérer la moindre saisie.

>>> Lire : Montres et bracelets connectés : comment choisir ? Lequel acheter ?

Oui, pour son design

Le Fitbit Flex 2  sait se faire discret. Le traqueur d’activité semble minuscule quand on le compare aux modèles concurrents et son bracelet est à la fois simple et classique. Il est d’ailleurs tellement fin qu’il s’apparente plus à un bracelet qu’au Fitbit Flex de première génération. Ceci étant, il intègre toujours un accéléromètre sur trois axes pour le suivi des activités et un petit vibreur pour les alertes, le tout pour un poids de 23,5 g. Avec des dimensions de 31,75 x 8,89 x 6,85 mm, il est 30% plus petit que le premier Fitbit Flex. Le Fitbit Flex 2 est livré avec deux bracelets en élastomère et un câble de recharge.


Image 1 : [Test] Fitbit Flex 2 : faut-il craquer pour le traqueur pas cher de Fitbit ?Le Flex 2 est si fin et si léger qu’on en arrive à l’oublier en le portant pendant un jour ou deux. Et à l’inverse du précédent modèle, il est totalement étanche ce qui permet de le garder au poignet en allant se doucher. Cinq LED sont intégrées verticalement sur la face avant. Elles indiquent la progression vers l’objectif que vous vous êtes fixé et chaque LED correspond à un quart de cet objectif. La cinquième LED utilise des codes couleur pour vous notifier en cas d’appel ou de SMS reçu sur le smartphone iOS ou Android que vous aurez préalablement jumelé. Elle indique également quand il est temps de se lever et de bouger un peu, et quand vous avez atteint votre objectif.

L’une des grandes améliorations du Flex 2 réside dans son fermoir qui permet de bien serrer le bracelet au poignet pour ne pas le perdre, notamment lors des exercices un peu rigoureux. Ceci étant, on aimerait un jour voir une version dotée d’un fermoir de montre qui est encore plus sûr.

Non, pour l’autonomie de la batterie

Le Fitbit Flex 2 est alimenté par une batterie rechargeable lithium polymère avec une autonomie annoncée de cinq jours pour la plupart des utilisateurs. Dans notre cas, il a fallu le recharger au bout de quatre jours, mais il faut dire que nous avions défini huit alarmes journalières, des rappels pour bouger toutes les heures pendant 13 heures, sans oublier les notifications d’appels et de SMS. Plus gênant, Fitbit utilise un câble USB propriétaire pour recharger le Flex 2. Celui-ci permet de retrouver 100% de batterie en une ou deux heures. En revanche si vous le perdez ou si vous en voulez un deuxième que vous pourrez laisser au bureau, il faudra repasser à la caisse.

Oui, pour le suivi des activités

Tout comme son prédécesseur, le Fitbit Flex 2 peut compter les pas et surveiller votre sommeil. La nouveauté réside dans la reconnaissance automatique des activités sportives grâce à Fitbit Smarttrack. Vous pouvez enregistrer vos séances de marche, de course, de vélo, d’aérobic, de vélo elliptique ou de natation sans même lancer l’application sur le smartphone. C’est idéal. Lors de notre test, le Fitbit Flex s’est trompé de quelques minutes sur la durée d’une séance de vélo elliptique en la raccourcissant. Néanmoins il a suffi d’ouvrir l’application pour ajuster plus précisément la durée.

De la même façon, le traqueur s’est trompé dans le compte des pas avec une mesure de 465 pas au lieu de 500. Là encore, il sera intéressant d’utiliser l’application de Fitbit pour enregistrer manuellement votre foulée afin d’obtenir une mesure plus précise quand vous marchez ou quand vous courrez. On l’a dit, le Fitbit Flex 2 est désormais étanche jusqu’à 50 mètres de profondeur. Et le traqueur peut automatiquement détecter le nombre de longueurs dans une piscine dès lors qu’on a précisé la taille de cette dernière. En revanche, il est impossible de suivre la nage en eaux vives, une fonctionnalité qui reste réservée aux montres dotées d’un GPS qui sont forcément plus onéreuses.


Image 2 : [Test] Fitbit Flex 2 : faut-il craquer pour le traqueur pas cher de Fitbit ?

Oui, pour l’app iOS et Android


Le système de LED sur la face avant du Fitbit Flex 2 ne sera probablement pas suffisant pour ceux qui veulent suivre de près leur activité physique et accéder à plus d’informations, notamment sur plusieurs jours. Pour ce faire, c’est vers l’application qu’il faut se tourner d’autant qu’elle est non seulement compatible avec Android et iOS, mais qu’en plus ses données sont aussi accessibles à partir d’un ordinateur Mac ou PC. En revanche dans ce dernier cas vous aurez besoin d’une connexion Internet afin de synchroniser les données entre le smartphone et l’ordinateur.

En ouvrant le tableau de bord de l’application, on accède aux informations telles que le nombre de pas, la distance parcourue, les calories brulées, le suivi du sommeil et plus encore. Elle peut également indiquer la nourriture et l’eau consommées, et même afficher votre poids si vous avez saisi cette donnée manuellement. Il est possible de modifier l’ordre des données à l’écran en fonction de ce que vous voulez voir en premier. De la même façon l’application est incontournable pour configurer les notifications d’appels, de SMS et les alarmes silencieuses.

Image 3 : [Test] Fitbit Flex 2 : faut-il craquer pour le traqueur pas cher de Fitbit ?Lors de nos tests, nous avons rencontré des difficultés pour recevoir des notifications à partir d’un HTC One M9. Malgré l’aide de Fitbit, nous n’avons pas été en mesure de les faire fonctionner alors que tout s’est passé sans accroc avec un iPhone 6s. D’après un représentant de Fitbit, il est possible que le traqueur cesse de se synchroniser avec un smartphone sur lequel plusieurs connexions Bluetooth sont actives simultanément.

Le Flex 2 dispose d’une nouvelle fonctionnalité avec une vibration qui vous rappelle de bouger toutes les heures et de marcher au moins 250 pas. Cependant, on aurait aimé pouvoir modifier leur fréquence toutes les deux heures afin de pouvoir travailler sans être dérangé toutes les heures. Il est également possible de définir huit alarmes silencieuses qui feront vibrer le Flex 2 à l’heure dite. Deux tapotements suffisent pour les arrêter.

Oui, pour le suivi du sommeil

EN utilisant le Fitbit Flex 2 pour le suivi du sommeil, ce dernier obtient des résultats qui sont en phase avec les autres traqueurs d’activité dotés de cette fonctionnalité. Sur votre espace personnel Fitbit.com il est possible de définir la sensibilité du suivi du sommeil. En la poussant au maximum, le Flex 2 va enregistrer le moindre mouvement et probablement vous indiquer que vous avez moins dormi que si vous aviez choisi le réglage normal. Lors de notre test avec la sensibilité maximale, le traqueur a indiqué un sommeil profond de quatre ou cinq heures avec deux heures de sommeil agité. En passant en sensibilité normale, on obtient une mesure de six heures, soit une heure de plus. Notez aussi que comme pour tout traqueur de sommeil, si votre partenaire bouge beaucoup durant la nuit, les résultats seront légèrement faussés.

Enfin, si pour une raison ou pour une autre vous avez omis de synchroniser votre Fitbit Flex 2 avec votre smartphone ou votre ordinateur, le traqueur enregistrera automatiquement les activités détaillées des sept derniers jours. D’après Fitbit, le Flex 2 peut aussi enregistrer le total de vos activités pendant 30 jours.


Image 4 : [Test] Fitbit Flex 2 : faut-il craquer pour le traqueur pas cher de Fitbit ?