[Test] Nikon D5500 : le reflex amateur haut de gamme

1 : Une conception avantageusement repensée 2 : Une visée peu confortable 3 : Une ergonomie contrastée 4 : Des performances mécaniques de haut niveau 5 : Une qualité d’image excellente 6 : Un mode vidéo de dépannage

Conclusion : un boitier déroutant

A l’heure du bilan, un avis général tranché est difficile à donner. En effet, si sa compacité, son autonomie et, en mode photo, sa vélocité, sa précision et la qualité des images produites sont remarquables, d’autres aspects semblent avoir été négligés par le fabricant. L’organisation des menus et la visée optique et, dans une moindre mesure, le mode vidéo, souffrent en effet de sérieux handicaps.

Il n’en reste pas moins que l’avis général sur ce reflex amateur haut de gamme est globalement positif. Les utilisateurs avant tout à la recherche d’un appareil photo à l’encombrement limité, doté d’une solide qualité d’image et réactif devraient y trouver leur compte.

Sommaire :

  1. Une conception avantageusement repensée
  2. Une visée peu confortable
  3. Une ergonomie contrastée
  4. Des performances mécaniques de haut niveau
  5. Une qualité d’image excellente
  6. Un mode vidéo de dépannage
  7. Conclusion : un boitier déroutant