Accueil » Test » [Test] Nokia Lumia 1520 : la première phablette Windows Phone

[Test] Nokia Lumia 1520 : la première phablette Windows Phone

1 : Le plus grand, le plus fort ? 3 : Enfin du nouveau matériel 4 : Capteur photo : la course aux mégapixels est relancée 5 : Windows Phone 8 se met au Full HD 6 : Un premier essai réussi

Un physique imposant

Image 1 : [Test] Nokia Lumia 1520 : la première phablette Windows PhoneLe physique des téléphones de la gamme Lumia est souvent réussi. Si Nokia s’est quelque peu oublié sur le poids du 920, il faut reconnaitre que les couleurs, les textures et bien sûr le design de ces téléphones sont maintenant typiques de la marque, au point que les reconnaitre ne prend qu’un clignement d’œil. Le Lumia 1520 perpétue cette tradition et c’est donc un téléphone très réussi que l’on tient en main : les finitions sont impeccables et le revêtement polycarbonate mat de notre modèle, allié à la couleur noire, est du plus bel effet.

Par contre, l’entrée en matière de Nokia dans le monde des phablettes ne se fait pas dans la demi-mesure. Le 1520 offre un immense écran de 6 pouces, ce qui le propulse sur le ring des Sony Xperia Z Ultra (6,4 pouces) et HTC One Max (5,9 pouces). Malgré ses dimensions de titan 162,8 x 85,4 x 8,7 mm (il ne loge pas dans une poche !), sa finesse est la bienvenue et il parvient à être le plus léger du lot, avec 208 grammes contre 217 grammes pour HTC et 212 pour Sony.

Attention les yeux !

Image 2 : [Test] Nokia Lumia 1520 : la première phablette Windows PhoneLa taille de l’écran est tout aussi impressionnante : une fois allumé, les 6 pouces sautent littéralement aux yeux de l’utilisateur, qui prendra soin de tenir l’appareil à bonne distance de son visage à moins de vouloir ressembler à un lapin devant les phares d’une voiture. Contrairement aux récents 925 et 1020, il n’est pas question d’une dalle de type AMOLED, mais de LCD certes plus conventionnel, mais néanmoins tout à fait convaincant. À noter d’ailleurs que la couche tactile permet d’utiliser ses gants ce qui s’avère bien pratique compte tenu de l’hiver qui approche.

La principale nouveauté du Lumia 1520, comparé à ses prédécesseurs, c’est le support d’une nouvelle définition d’écran. Autrefois limité à 1 280 x 768 pixels, ce qui bannissait d’office les phablettes du répertoire de la marque, elle atteint désormais les hauteurs de la Full HD, soit 1 920 x 1 080. Cela s’accompagne de quelques aménagements d’un point de vue de l’interface, sur lesquels nous reviendrons un peu plus loin. Ce qu’il faut retenir ici, c’est que Nokia est parvenu à conserver une résolution tout à fait décente pour son appareil, à 367 ppp. Soit, une valeur suffisante pour garantir une belle finition d’image

Verdict : Le Lumia 1520 arbore un design réussi propre à la gamme des Lumia, mais est également réellement impressionnant. Ses dimensions XXL le réservent aux amateurs de très grands écrans et ils seront bien lotis avec un affichage aussi précis que lumineux.

Sommaire :

  1. Le plus grand, le plus fort ?
  2. Un physique imposant
  3. Enfin du nouveau matériel
  4. Capteur photo : la course aux mégapixels est relancée
  5. Windows Phone 8 se met au Full HD
  6. Un premier essai réussi