Accueil » Test » [Test] Nokia Lumia 1520 : la première phablette Windows Phone

[Test] Nokia Lumia 1520 : la première phablette Windows Phone

1 : Le plus grand, le plus fort ? 2 : Un physique imposant 4 : Capteur photo : la course aux mégapixels est relancée 5 : Windows Phone 8 se met au Full HD 6 : Un premier essai réussi

Enfin du nouveau matériel

Image 1 : [Test] Nokia Lumia 1520 : la première phablette Windows PhoneLes téléphones Windows Phone n’ont jamais révélé de véritables surprises d’un point de vue matériel. Il faut dire que le système d’exploitation est très précis sur ses besoins tandis qu’un partenariat avec Qualcomm condamne les appareils à utiliser des processeurs Snapdragon. Admettons qu’ils auraient pu tomber sur pire. Surtout, le système est suffisamment bien optimisé – et peu gourmand – pour se contenter de puces double cœurs alors que la mémoire vive dépasse très rarement le giga-octet.

Le Nokia Lumia 1520 vient bouleverser cet ordre établi. Il devient le premier Windows Phone à être équipé d’un processeur à quatre cœurs, le très puissant Snapdragon 800 cadencé à 2,26 GHz. Il est accompagné de 2 Go de mémoire vive et d’une puce graphique Adreno 330. De quoi simplement faire de cet appareil le plus puissant Windows Phone du marché.

La fluidité à tous les étages

Image 2 : [Test] Nokia Lumia 1520 : la première phablette Windows PhoneMalheureusement, il n’existe pas beaucoup de logiciels permettant de comparer les performances de téléphones Windows Phone et Android ou iOS. Ce qui est sûr, c’est que ni l’interface, ni les applications ou jeux accessibles depuis le Windows Store ne souffriront d’un quelconque ralentissement. Et ça tombe plutôt bien, puisque la mémoire interne s’élève à 32 Go, une valeur extensible jusqu’à 64 Go grâce à un logement pour carte microSD placé sur la tranche

Les utilisateurs intensifs se réjouiront, enfin, de l’intégration d’une batterie généreusement proportionnée : 3 400 mAh. De quoi garantir une alimentation sans faille de l’immense écran de 6 pouces pour plus d’une journée dans les conditions les plus intensives, de quoi exploiter tout le potentiel de la connectivité 4G de l’appareil sans arrière pensée.

Verdict : On a longtemps reproché à Microsoft de ne pas laisser Windows Phone s’exprimer sur du matériel puissant. Maintenant que les limites ont été repoussées, Nokia prouve avec le 1520 qu’il est possible d’équiper ses appareils aussi lourdement que les ténors sous Android.

Sommaire :

  1. Le plus grand, le plus fort ?
  2. Un physique imposant
  3. Enfin du nouveau matériel
  4. Capteur photo : la course aux mégapixels est relancée
  5. Windows Phone 8 se met au Full HD
  6. Un premier essai réussi