Accueil » Test » [Test] Samsung Galaxy Note 3 : la référence des phablettes ?

[Test] Samsung Galaxy Note 3 : la référence des phablettes ?

1 : Galaxy Note Retribution 3 : Des performances de haut niveau, à relativiser 4 : Un capteur photo de qualité 5 : Quid de la Galaxy Gear ? 6 : La surcouche Samsung n’évolue presque pas 7 : La meilleure phablette du marché, presque sans gloire

Un design qui régresse

Image 1 : [Test] Samsung Galaxy Note 3 : la référence des phablettes ?Le premier contact avec le Galaxy Note 3 est surprenant pour ceux qui ont eu plusieurs générations d’appareils Samsung entre les mains. Son aspect évoque à la fois le premier Galaxy Note et le Galaxy S2. Les tranches sont par contre singulières avec une épaisseur rappelant le Galaxy S4, mais texturée d’une manière propre à ce téléphone.

La coque arrière retient l’attention, mais pas dans le bon sens. Sur notre modèle, livré en couleur blanche, la nouvelle texture typée « cuir avec surpiqure » est du plus mauvais effet. Nous nous souvenons de la conférence tenue à l’IFA présentant cette nouveauté, à grand renfort de vidéos montrant un tanneur en plein travail. Et bien autant vous dire que se retrouver face à ce simple bout de plastique texturé après une telle démonstration ne relève même plus de la déception. C’est une véritable blague digne des contrefaçons les plus cheap qui soient, camouflant le plastique derrière une texture trompe l’œil.

Image 2 : [Test] Samsung Galaxy Note 3 : la référence des phablettes ?Il semblerait que le choc visuel soit moins flagrant avec la version noire. Ne l’ayant pas eu entre les mains, nous lui accordons le bénéfice du doute. Quoi qu’il en soit, ce vulgaire bout de plastique présente au moins l’avantage d’être amovible, laissant un accès total à la batterie et à un lecteur de carte microSD, deux-points forts sur lesquels Samsung se montre fidèle.

Après la pluie, le beau temps

Image 3 : [Test] Samsung Galaxy Note 3 : la référence des phablettes ?Mais bien sûr, le plus intéressant dans ce Note 3, c’est son majestueux écran de 5,7 pouces. L’intégration de ce dernier a été faite avec minutie de la part de son géniteur, qui a réussi à conserver les dimensions de l’appareil à un niveau équivalent de celui du Note 2. La hauteur est quasi identique, à 151,1 mm contre 151,2, tandis que la largeur parvient même à être réduite (79,2 mm contre 80,5) tout comme la finesse (8,3 mm contre 9,4). La différence de 0,2 pouce ne se joue donc que sur les bords de l’écran, offrant une tenue en main assez proche de celle du prédécesseur, qui compte tenu de ses dimensions est plutôt bonne.

Mais c’est surtout le poids qui progresse, dans la bonne direction : des 180 grammes du Note 2, il n’en reste que 169 sur le troisième. Et ce, malgré une configuration plus musclée ainsi qu’une batterie encore plus performante, affichant 3 200 mAh (contre 3 100 précédemment). Le stylet, la fonctionnalité phare de la gamme des Note, parvient à être intégré d’une manière toujours plus optimisée, se faisant totalement oublier lorsque l’on ne l’utilise pas tout en étant très simple à déployer.

VerdictLe physique du Galaxy Note 3 alterne entre très bon et très mauvais. Ses dimensions amincies par rapport au Note 2 malgré un écran plus grand et son poids encore réduit en dépit d’un équipement en hausse sont des surprises aussi inattendues qu’agréables. Malheureusement, difficile d’en dire autant de son design sans saveur ni originalité, dont la façade arrière relève du mauvais goût pur et simple.

Sommaire :

  1. Galaxy Note Retribution
  2. Un design qui régresse
  3. Des performances de haut niveau, à relativiser
  4. Un capteur photo de qualité
  5. Quid de la Galaxy Gear ?
  6. La surcouche Samsung n’évolue presque pas
  7. La meilleure phablette du marché, presque sans gloire