Accueil » Test » [Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?

[Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?

1 : Samsung retente le Note 2 : Le cinéma dans la poche 4 : Le S-Pen, le meilleur ami du doigt 5 : Jelly Bean sauce Samsung 6 : Le multimédia ne se résume pas à la vidéo 7 : Galaxy Note 2 : le bilan

Un véritable téléphone

Image 1 : [Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?Malgré son format hybride, le Galaxy Note II reste un téléphone. Il en a toutes les fonctions et il reste utilisable. Bien sûr, l’impression d’avoir une tablette à l’oreille n’est pas vraiment ce que l’on fait de mieux. Nombreux seront les regards dans les transports ou dans la rue. Mais pour celui qui le tient dans la main, ce n’est pas toujours un problème.

La tenue du Note II dépend directement du porteur. Les grandes mains sont un plus pour la maniabilité mais Samsung a pensé aux plus petites en intégrant un mode « Opération à une main ». Quelques fonctions sont déportées sur la droite ou la gauche de l’écran pour correspondre aux habitudes et faciliter l’utilisation. Mais il faut reconnaitre que le confort n’apparait qu’une fois les deux mains posées autour du téléphone. Sans quoi atteindre la barre de notification impliquera nécessairement une élongation du pouce.

Poches du monde entier, n’ayez crainte.


Une fois tenu comme il se doit, les sensations diffèrent vraiment d’une tablette. Certes grand, il s’utilise sans encombre au quotidien pour écrire des SMS (le clavier en mode portrait suffit 99% du temps) et il tient dans la plupart des poches. Pour ces dames, particulièrement réceptives au premier Note, votre sac à main ne devrait pas souffrir du 0,2 pouce supplémentaire.

Image 2 : [Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?L’aspect général a gagné en finition. Le design est très propre, rappelant les lignes du Galaxy S3. L’appareil est disponible en blanc ou en gris et fait massivement appel au plastique. Là arrive l’éternel débat sur la noblesse des matériaux. On aime ou on n’aime pas, reste que dans le cas de Samsung, l’utilisation du plastique permet une flexibilité de la coque arrière. La batterie est amovible, un petit plus à l’heure où de plus en plus de constructeurs se tournent vers l’unibody (Apple, HTC ou encore Nokia).

Samsung tourne le dos à la 4G


Les bords plus arrondis et la plus grande finesse du terminal profitent à l’ergonomie. Les boutons de volume et d’alimentation sont accessibles même d’une main, l’appareil au creux de la paume. L’unique bouton physique, placé dans la partie inférieure de l’appareil, se manipule facilement. Il fait office de retour au menu principal, de raccourci vers S-Voice et de gestionnaire de tâche. De chaque côté, deux touches tactiles sont implantées, menu et retour arrière, mais visibles uniquement au contact.
Image 3 : [Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?Comme le Galaxy S3, le Note II n’est compatible qu’avec le réseau mobile jusqu’à 21 Mb/s. La 4G n’est plus si loin tandis que le Dual Carrier se développe (HTC One XL, iPhone 5 et Motorola Razr HD). C’est d’autant plus dommage que le constructeur a annoncé une version 4G de son S3 pour la fin de l’année. Pourquoi ne pas avoir déjà rendu le Note II compatible ? À défaut d’avoir le Dual Carrier, on pourra compter sur un WiFi dual band. C’est toujours ça de pris…

Sommaire :

  1. Samsung retente le Note
  2. Le cinéma dans la poche
  3. Un véritable téléphone
  4. Le S-Pen, le meilleur ami du doigt
  5. Jelly Bean sauce Samsung
  6. Le multimédia ne se résume pas à la vidéo
  7. Galaxy Note 2 : le bilan