Accueil » Test » [Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?

[Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?

1 : Samsung retente le Note 2 : Le cinéma dans la poche 3 : Un véritable téléphone 4 : Le S-Pen, le meilleur ami du doigt 6 : Le multimédia ne se résume pas à la vidéo 7 : Galaxy Note 2 : le bilan

Jelly Bean sauce Samsung

Image 1 : [Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?Le Galaxy Note II embarque la dernière version d’Android, Jelly Bean (4.1). Au-delà de tous les fonctions que cet OS comporte, les optimisations de performances qui ont été implantées, couplées à la configuration légèrement plus musclée que le S3 font de l’expérience utilisateur l’une des meilleurs qui soient sur Android. Le système ne rencontre aucun ralentissement malgré une utilisation plus qu’intensive. Le passage d’un écran d’accueil à l’autre se fait en une fraction de seconde, même constat dans le menu des applications.

On aurait pu s’attendre à moins bien, notamment à cause de l’utilisation d’une surcouche propriétaire : TouchWiz. Non pas qu’elles soient toutes à jeter, mais il faut reconnaitre que l’apport esthétique s’obtient souvent par un recul des performances. Ce n’est pas le cas ici. Les nouveautés apportées par cette nouvelle mouture de TouchWiz sont assez intéressantes, même si l’on regrette un détail : Google Now, la fonction phare de Jelly Bean est enfouie dans les entrailles de l’interface Samsung.

S-Voice, toujours à la traine


Ceci n’est certainement pas laissé au hasard, Samsung préférant que ses utilisateurs exploitent sa solution maison, S-Voice. Avant d’aborder son cas, détaillons la procédure pour atteindre Google Now : en restant appuyé sur le bouton central, on accède au gestionnaire des tâches. Dans la partie inférieure de l’écran, trois raccourcis sont présents. L’assistant de Google se cache derrière celui du milieu, un simple « g » équivoque.

Image 2 : [Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?Nous avions, à la sortie du Galaxy S3, effectué un rapide comparatif entre Siri et S-Voice. Le résultat n’était pas vraiment glorieux pour l’assistant vocal de Samsung. Malgré certaines améliorations bien visibles (reconnaissance améliorée), il faut reconnaitre que l’on est encore très, trop, loin du compte. Réussir à obtenir le résultat escompté relève plus de la chance qu’autre chose, aussi distincte soit votre manière de parler

Heureusement, le Note II peut compter sur d’autres petits plus qui font la différence. Parmi les plus intéressants, on peut noter le Dual Screen. Si la fonction ne touche pas nécessairement tout le monde, elle symbolise la véritable arrivée du multitâche sur mobile. Cette fonction a été activée dernièrement avec la mise à jour N7100XX1LJ1 déployée quelques jours à peine après la sortie du smartphone

Des ressources utiles


Elle permet de scinder son affichage en deux avec de chaque côté une application. Gadget, mais pratique pour suivre son flux Twitter d’un côté et lire un article de l’autre. La réserve de puissance du Note II permet de conserver toute sa fluidité pendant l’utilisation simultanée de deux programmes. Dommage toutefois, si vous ouvrez un lien depuis l’application Twitter, l’application lance alors le navigateur en plein écran. Le dispositif mériterait quelques optimisations et améliorations, qui lui permettront de développer considérablement cet usage.

Image 3 : [Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?Depuis le lecteur vidéo, il est aussi possible d’utiliser la fonction PIP, qui réduit la vidéo en cours de lecture dans un encadré, laissant l’utilisateur utiliser d’autres fonctions du téléphone tout en gardant un oeil sur le film. Il est même possible de la redimensionner grâce aux nouveautés introduites dans Jelly Bean.

Enfin, Samsung introduit le Smart Rotation. À l’instar du Smart Stay (cette fonction du Galaxy S3 qui permet au téléphone de ne pas se mettre en veille tant que l’utilisateur regarde l’écran), l’application va se servir de la caméra frontale pour s’assurer que l’inclinaison du téléphone concorde bien avec la position de votre visage. Exemple concret, si vous êtes allongé dans votre lit et que vous voulez rester en mode portrait, le téléphone fera le lien entre votre position et son inclinaison du téléphone. Ainsi, l’image restera dans le bon sens, pour peu qu’il y ai de la lumière (le capteur doit être en mesure de vous « voir » pour maintenir l’image dans le bon sens).


Image 4 : [Test] Samsung Galaxy Note II : Super Galaxy S3 ou petite tablette ?

Sommaire :

  1. Samsung retente le Note
  2. Le cinéma dans la poche
  3. Un véritable téléphone
  4. Le S-Pen, le meilleur ami du doigt
  5. Jelly Bean sauce Samsung
  6. Le multimédia ne se résume pas à la vidéo
  7. Galaxy Note 2 : le bilan