Accueil » Test » [Test] Skagen Falster : le prix du design

[Test] Skagen Falster : le prix du design

Fabriquée par la société danoise Skagen, une filiale de FossilGroup (depuis 2012) spécialisée dans les montres, bijoux et bagages au design contemporain très scandinave, le modèle Falster a été dévoilé lors du CES 2018. Animée par le tout nouveau système d’exploitation Wear OS by Google (anciennement Android Wear) c’est la première Smartwatch à écran tactile proposée par Skagen. Après quelques semaines de test, le bilan n’est pas mauvais, mais reste mitigé, car elle possède certes quelques atouts indéniables, malheureusement accompagnés de certaines lacunes sur le plan des fonctionnalités, compte tenu de son prix (265 euros environ).    

Image 2 : [Test] Skagen Falster : le prix du design
7/10

Skagen Falster 

Pour son esthétique

280€ > Amazon
On aime
  • Le design
On n’aime pas
  • Le peu de fonctionnalités,Le prix
Verdict :

Cette montre à l’esthétique sobre et séduisante serait parfaite si elle proposait plus de fonctionnalités (NFC, GPS, capteur de fréquence cardiaque) ou si elle était vendue moins cher. Quant à l’autonomie, même si c’est un problème inhérent aux smartwatches sous Wear OS, elle ne vient pas relever le niveau et il est nécessaire de recharger la montre chaque soir pour pouvoir en profiter le lendemain.

plus

A lire aussi :

>> Montres et bracelets connectés : lequel acheter ? Comment choisir ?

>> Notre sélection des meilleurs Smartwatches

>> Notre sélection des meilleurs Smartwatches pour le sport (avec GPS)

Oui pour son design et la qualité des finitions 

Sobre et minimaliste, à l’image de beaucoup d’objets dont le design a été pensé en Europe du Nord,  la Skagen Falster est conçue sur la base d’un boitier rond en acier inox de 42 mm de diamètre, pour 12 mm d’épaisseur, et est associée à des bracelets de 20 mm interchangeables. Elle n’est pas trop imposante et est annoncée comme un modèle unisexe.

Les tests ont été effectués sur un modèle très masculin noir brillant associé à un bracelet en cuir noir de bonne qualité qui peut se changer très simplement à l’aide d’un système à bouton poussoir. Cette Smartwatch plutôt fine et élégante à (presque) toutes les caractéristiques d’une montre traditionnelle et pourra convenir aux personnes qui sont allergiques aux montres connectées lourdes et volumineuses. Le revers de la médaille, comme nous le verrons par la suite, est que cette « sveltesse » est en partie due à l’absence de certaines fonctionnalités qui peuvent se révéler importantes pour certains utilisateurs. 
Image 3 : [Test] Skagen Falster : le prix du design

Non pour l’absence de certaines fonctionnalités

La Skagen Falster n’est pas vraiment une montre connectée pour le sport et le fitness, mais pour le prix, on aurait pu s’attendre à un peu plus. Sur le plan des fonctionnalités, elle ne propose que le strict minimum. Elle permet d’accéder à Google Play et à ses innombrables applications, de recevoir des notifications (mails, SMS, appels téléphoniques, messages Facebook, WhatsApp, Twitter, etc.) et de les lire dans leur intégralité, depuis un smartphone Android ou iOS (sans possibilité de répondre pour ce dernier).

Elle est également équipée de modules Wifi et Bluetooth, mais ne possède ni GPS ni capteur de fréquence cardiaque. Pas de puce NFC non plus alors que Google Pay pourrait être disponible en France dans les semaines qui viennent. On peut regretter par ailleurs que le bouton, situé sur le côté droit du boitier, ne permette que de faire sortir la montre du mode veille ou d’activer le menu Wear OS, mais pas de faire défiler ce dernier comme certains autres modèles (Apple Watch et LG Watch Style, par exemple). Pour faire défiler le menu Wear OS,  il faut avoir recours à l’écran tactile, et à ses doigts.

A titre de comparaison, un modèle plus sportif, mais au design plus ou moins approchant comme celui de la Misfit Vapor (Fossil Group également)  – plus grande de 2 mm et plus épaisse de 1 mm – n’a pas non plus de GPS ni de NFC mais intègre un capteur de fréquence cardiaque et un lecteur de musique indépendant avec espace de stockage, pour moins de 200 euros. C’est donc possible de faire plus pour moins cher et on a clairement l’impression, dans le cas de la Falster, de payer le prix de son design, certes très réussi.    

Oui pour son chargeur à induction

Ce n’est qu’un accessoire et on aurait préféré que cette Smartwatch ait une meilleure autonomie pour avoir à s’en servir un peu moins souvent, mais il est là et possède quelques atouts. Il est petit (2,5 centimètres de diamètre et 5 mm d’épaisseur), léger et assez pratique à utiliser grâce à son aimant qui lui permet de tenir correctement au dos de la montre pendant la charge, tout en se désolidarisant aisément de celui-ci lorsque c’est terminé. On peut l’emmener partout avec soi sans trop s’encombrer (sac, poche, etc.) pour prévenir d’éventuelles pannes de batterie intempestives. Ce n’est cependant pas une machine de guerre et il faut compter environ 3 heures pour une recharge complète. C’est le même modèle que ceux livrés avec les Smartwatch Fossil et il est similaire à celui de l’Apple Watch, en plus petit et en plus « cheap ». 

Image 4 : [Test] Skagen Falster : le prix du design

Oui et non pour son autonomie

La batterie de 300 mAh de la Skagen Falster lui permet de fonctionner une journée en moyenne sans trop faire de folies (affichage de l’heure et notifications smartphone). C’est peu compte tenu du minimum de fonctionnalités qu’elle intègre, mais ce n’est pas propre à ce modèle et la plupart des montres sous Wear OS sont logées à la même enseigne. Les cadrans virtuels concoctés par Skagen, minimalistes eux aussi et économes en énergie, couplé au mode veille qui peut être activé par défaut (il faut appuyer sur la couronne pour en sortir) permettent néanmoins d’économiser de 15 à 20 % d’énergie avant le black-out