Accueil » Test » [Test] Sony Alpha 6000 : l’hybride qui veut concurrencer les reflex

[Test] Sony Alpha 6000 : l’hybride qui veut concurrencer les reflex

1 : Une construction au niveau de la concurrence 2 : Une visée perfectible 3 : Un pilotage plutôt malin 4 : Des performances de très bonne tenue 6 : Un mode vidéo très intéressant

Une très bonne qualité d’image

Image 1 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflex

Vu les performances affichées par les appareils équipés de capteurs similaires, un Sony de 24 mégapixels au format APS-C, on s’attendait à des performances de haute tenue et l’Alpha 6000 tient ses promesses.

Image 2 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexDu point de vue des couleurs, le couple capteur/processeur Bionz X de l’Alpha 6000 donne de bons résultats et les nuances les plus fines des couleurs sont bien respectées.

La qualité d’image en basse luminosité est très bonne et les images restent parfaitement exploitables jusqu’à 3200 iso avec une montée du bruit bien contenue, même si un premier pallier est passé à 1600 iso. La sensibilité de 6400 iso reste utile à condition de ne pas réaliser de tirage d’une taille supérieure ou égale au format A3. Les sensibilités supérieures, 12800 et surtout 25600 iso, sont toujours utilisables et, même si elle diminue fortement entre les deux valeurs, la qualité proposée est globalement de très bon niveau. Elle suffit largement à l’usage d’un amateur exigeant ou d’un expert en mal de compacité.

Les images qui suivent sont issues de fichiers Raw développés via le logiciel fourni par le fabricant : 

Image 3 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 100 ISOImage 4 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 200 ISOImage 5 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 400 ISOImage 6 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 800 ISOImage 7 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 1600 ISOImage 8 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 3200 ISOImage 9 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 6400 ISOImage 10 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 3200 ISOImage 11 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 6400 ISOImage 12 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 12800 ISOImage 13 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflexSensibilité fixée à 25600 ISOCes derniers pourront adapter, comme sur la série Nex, l’ensemble des objectifs Sony de la gamme E ainsi que les optiques compatibles d’autres fabricants. Un choix assez large leur est donc proposé et les aficionados possesseurs d’appareils de feu la gamme Nex pourront donc conserver leurs précieux objectifs supplémentaires.

Image 14 : [Test] Sony Alpha 6000 : l'hybride qui veut concurrencer les reflex

Sommaire :

  1. Une construction au niveau de la concurrence
  2. Une visée perfectible
  3. Un pilotage plutôt malin
  4. Des performances de très bonne tenue
  5. Une très bonne qualité d’image
  6. Un mode vidéo très intéressant