Accueil » Test » [Test] Surface Pro 2 : on prend la même et on recommence ?

[Test] Surface Pro 2 : on prend la même et on recommence ?

1 : Bref petit rappel des faits 2 : Ce qu’apporte le changement de processeur 3 : Autonomie et température 4 : Nouveau socle et clavier inédit 6 : Pareil, mais plus ?

Retour sur les problèmes de stockage

Image 1 : [Test] Surface Pro 2 : on prend la même et on recommence ?Là encore, voilà l’un des soucis majeurs de la gamme Surface : l’OS et sa partition de restauration prennent tellement de place, que l’espace disponible est bien loin de celui annoncé sur la boîte de la tablette.

Près de 30 Go d’espace en moins

Sur la version 64 Go que nous avons reçue en test, nous avons constaté via l’Explorateur de Windows seulement 53 Go étaient disponibles : c’est tout à fait normal, car les différentes partitions d’amorçage et de restauration sont en effet créées par défaut, lesquelles exploitent au total près de 6 Go. Mais ce n’est pas tout. Avec l’OS et ses différentes mises à jour, il ne reste, en réalité, plus que 34,8 Go d’exploitables. On pourrait donc faire les mêmes reproches à cette Surface Pro 2 que ceux que nous avions formulés à l’égard de sa première édition : un manque flagrant de place dans la version de base. En réalité, c’est surtout Windows 8.1 qui est à blâmer, lui qui reste tout aussi gourmand que Windows 8.0 en termes d’espace.

Gare au petit modèle de SSD

Lors de nos tests en mai dernier sur le premier modèle de la Surface Pro, nous avions relevé une vitesse de lecture de 469 Mo/s, et une vitesse d’écriture de 241 Mo/s (en mode séquentiel sous AS SSD Benchmark). Mais ces performances sont essentiellement dues au modèle 128 Go qui équipait notre tablette. Le modèle de SSD intégré à la Surface Pro 2 est un peu plus rapide en lecture, puisque sa vitesse atteint les 484 Mo/s. En revanche, il est nettement moins performant en écriture : 165 Mo/s seulement (toujours en mode séquentiel, et toujours à l’aide d’AS SSD Benchmark). Et pour cause, puisqu’il ne fait que 64 Go sur le modèle testé. Si, pour le lancement d’applications et la mise en route de la tablette, cette différence est imperceptible, elle est néanmoins un peu plus évidente lors des transferts de fichiers. Si vous cherchez la performance à tout prix, optez donc au minimum pour un modèle 128, voire 256 Go.Image 2 : [Test] Surface Pro 2 : on prend la même et on recommence ?

200 Go d’espace supplémentaires, mais sur le Cloud

Pour pallier les problèmes de stockage des « petits » modèles de Surface Pro 2, sont offerts 200 Go d’espace supplémentaires sur SkyDrive. Ce qui tombe plutôt bien, puisque le service est désormais totalement intégré à Windows 8.1. On le trouve en effet à la fois dans l’application Modern UI éponyme, mais aussi sous la forme d’un module intégré à l’Explorateur. L’offre est gratuite pendant deux ans, délai au-delà duquel il faudra débourser 74 € / an pour continuer à en profiter. La bonne nouvelle, c’est que même si vous décidez d’interrompre ce service au terme des deux ans offerts, vous aurez toujours accès à vos données stockées sur le Cloud (en lecture uniquement).

Sommaire :

  1. Bref petit rappel des faits
  2. Ce qu’apporte le changement de processeur
  3. Autonomie et température
  4. Nouveau socle et clavier inédit
  5. Retour sur les problèmes de stockage
  6. Pareil, mais plus ?