Accueil » Test » [Test] Surface Pro 2 : on prend la même et on recommence ?

[Test] Surface Pro 2 : on prend la même et on recommence ?

1 : Bref petit rappel des faits 2 : Ce qu’apporte le changement de processeur 3 : Autonomie et température 4 : Nouveau socle et clavier inédit 5 : Retour sur les problèmes de stockage

Pareil, mais plus ?

Image 1 : [Test] Surface Pro 2 : on prend la même et on recommence ?

Alors au final, faut-il acheter cette nouvelle édition ? La réponse dépendra essentiellement de vos finances. A 879 €, l’appareil est un peu onéreux pour une simple tablette. Il faut lui adjoindre 119,99 € pour le transformer en un véritable ultrabook. La facture augmente vite, car rappelons que la version de base, celle qui coûte 879 €, n’offre que 64 Go de disque dur. En outre, ce qui est un peu dommage, c’est que Microsoft ne sorte pas tous ses accessoires en même temps. On aurait surtout apprécié que la Power Cover, qui procure à la tablette 50 % d’autonomie en plus, soit disponible dès à présent. Cela aurait évité de devoir commander la Touch Cover ou la Type Cover  en attendant, laquelle fera alors double emploi une fois sortie la Power Cover.

Question de prix

Celles et ceux qui possèdent déjà la première Surface Pro n’auront pas de raison essentielle d’en changer, si ce n’est l’autonomie… Sans compter sur le fait qu’il est possible d’opter désormais pour une édition avec un support de stockage interne plus conséquent, puisque le SSD Surface Pro 2 peut proposer jusqu’à 512 Go d’espace, alors que la Surface Pro d’origine était bloquée à 128 Go (en France). Voici les prix actuellement pratiqués des différents modèles :

  • Surface Pro 2 / 4 Go de RAM / 64 Go de SSD = 879 €
  • Surface Pro 2 / 4 Go de RAM / 128 Go de SSD = 979 €
  • Surface Pro 2 / 8 Go de RAM / 256 Go de SSD = 1279 €
  • Surface Pro 2 / 8 Go de RAM / 512 Go de SSD = 1779 €

La version intégrant seulement 64 Go ne représente que très peu d’intérêt, à moins d’y adjoindre d’entrée de jeu une carte microSDXC. Il faudra par la suite jongler avec la base de registre, de sorte que les applications téléchargées depuis le Windows Store s’enregistrent sur D: plutôt que sur C: (une opération décrite dans notre dossier Microsoft Surface : comment de l’espace sur le disque dur ?). Il est peut-être alors plus judicieux d’opter d’entrée de jeu pour l’édition 128 Go, voire 256 Go, afin d’être tranquille pendant un bon moment. La version 512 Go reste quant à elle peu accessible en termes de prix, et n’est de toute pas encore disponible en France. Tous ces tarifs n’incluent pas le prix d’une cover. Voici donc le prix de ces « accessoires » qui deviennent vite indispensables lorsque l’on souhaite réellement profiter de la tablette pour travailler, surfer, discuter ou jouer :

  • Touch Cover = 119,99 €
  • Type Cover = 129,99 €
  • Power Cover = 199,99 € (disponible en 2014)
  • Station d’accueil = 199,99 € (disponible en 2014)

Verdict : une excellente tablette, certes toujours un peu lourde, mais qui peut aisément se transformer en un puissant ultrabook. Les innovations par rapport à la précédente génération répondent à l’appel : processeur plus puissant, meilleure autonomie, possibilité de stockage interne accrue… Il est juste dommage que Microsoft présente la Surface Pro 2 six mois seulement après avoir lancé la première édition en France. Tant pis pour ceux qui se sont jetés sur la première version un peu trop tôt ?

Note : 4/5

Sommaire :

  1. Bref petit rappel des faits
  2. Ce qu’apporte le changement de processeur
  3. Autonomie et température
  4. Nouveau socle et clavier inédit
  5. Retour sur les problèmes de stockage
  6. Pareil, mais plus ?