Accueil » Test » [Test] Surface RT : que vaut la tablette Microsoft ?

[Test] Surface RT : que vaut la tablette Microsoft ?

1 : Un enjeu de taille pour Redmond 2 : Une belle tablette pour deux Cover 3 : Des performances matérielles intéressantes 4 : De Windows 8 à Windows RT : un petit monde de différences 5 : Test de compatibilité des périphériques sous Windows RT 7 : En conclusion : on achète ? On n’achète pas ?

Question d’usage

Image 1 : [Test] Surface RT : que vaut la tablette Microsoft ?

La machine se révèle très réactive lorsque l’on se trouve sur le Bureau ou sur la page d’Accueil de l’Interface Windows. Les applications marchent à merveille… Revers de la médaille : le « petit » processeur ARM peine un peu trop souvent au lancement de ces applications. Leur exécution n’échoue pas pour autant, mais leur démarrage s’avère plus long que sur un PC de bureau d’entrée de gamme.


La tablette est pleinement appropriée à un usage tactile, davantage même qu’une Slate de Samsung (qui tournait initialement sous Windows 7, mais qui se révèle très agréable sous Windows 8, à condition d’aimer les « poids lourds »). Jouer, contrôler les tuiles, revenir au Bureau, gérer des fichiers et des dossiers, mettre en forme un document sous Word : remplir toutes ces tâches de manière tactile n’a rarement été aussi convivial que  sur une Surface.

Un excellent appareil « en devenir »

La tablette Surface RT est livrée avec la suite Office, dans laquelle on trouve Word, Excel, Powerpoint et OneNote. On peut donc pleinement employer l’appareil pour travailler, prendre des notes, créer des tableaux complexes (oui, toutes ces opérations sont faisable à l’aide d’un seul doigt). Néanmoins, pour tout le reste, il faut se reposer entièrement sur les applications qui se lancent depuis l’Interface Windows. L’appareil hérite donc d’une partie seulement de l’historique de Windows (Bureau, Explorateur, Panneau de configuration…), mais pas de sa logithèque. Et même si le nombre de programmes disponibles sur le Windows Store croît d’au moins 300 unités au quotidien, on est encore loin de trouver une application pour chaque usage. Il va falloir laisser à Surface le temps de s’installer chez les développeurs, sur qui tout repose dorénavant, avant de vraiment pouvoir en profiter.

Image 2 : [Test] Surface RT : que vaut la tablette Microsoft ?

Sommaire :

  1. Un enjeu de taille pour Redmond
  2. Une belle tablette pour deux Cover
  3. Des performances matérielles intéressantes
  4. De Windows 8 à Windows RT : un petit monde de différences
  5. Test de compatibilité des périphériques sous Windows RT
  6. Question d’usage
  7. En conclusion : on achète ? On n’achète pas ?