Accueil » Test » [Test] Toshiba U920t : l’Ultrabook convertible

[Test] Toshiba U920t : l’Ultrabook convertible

1 : PC et tablette à la fois 2 : L'écran tactile au centre 3 : En mode tablette 5 : Démarrage et autonomie 6 : Bilan

En mode Ultrabook

Image 1 : [Test] Toshiba U920t : l'Ultrabook convertibleToshiba Satellite U920tEn faisant glisser l’écran du U920t vers le haut, on passe dans un autre univers, celui du PC portable avec son pavé tactile et son clavier physique. À noter que dans cette position, l’arrière de la dalle laisse apparaître son connecteur non protégé et donc exposé à la détérioration.

Ouvert, le U920t s’aborde donc comme un ordinateur classique. En posant les mains sur le clavier, une première gêne s’installe. Cette partie du PC est trop courte, à savoir que les poignets ne reposent pas complètement sur sa surface. Heureusement, la manipulation des touches contrebalance cette première mauvaise impression. Elles sont confortables et tombent bien sous les doigts malgré leur taille redéfinie afin de tenir dans un petit espace.

Le pavé tactile souffre du même syndrome. Étriqué, il fait sont office, sans plus, avec des clics particulièrement durs.


Image 2 : [Test] Toshiba U920t : l'Ultrabook convertibleToshiba Satellite U920t

Sommaire :

  1. PC et tablette à la fois
  2. L'écran tactile au centre
  3. En mode tablette
  4. En mode Ultrabook
  5. Démarrage et autonomie
  6. Bilan