Accueil » Test » [Test] Ultra HD (4K) : on craque ou pas ?

[Test] Ultra HD (4K) : on craque ou pas ?

2 : Oui, parce que c’est mieux défini que du Full HD 3 : Non, parce que je peux jeter ma collection de DVD 4 : Non, parce qu’il n’y a pas de contenu (pour l'instant) 5 : Non, parce qu’il faut vider son salon et son portefeuille (pour l'instant) 6 : Non, parce que ça n’apporte rien aux jeux vidéo 7 : Bilan

Ca arrive, qu’en penser ?

Image 1 : [Test] Ultra HD (4K) : on craque ou pas ?

Alors même que le commun des mortels passe tout doucement aux téléviseurs à Leds, les constructeurs n’ont de cesse depuis un an de matraquer leur communication avec des termes aussi intrigants qu’effrayants pour le portefeuille : 4K et Ultra HD.

Maîtresse incontestée des derniers salons spécialisés (IFA et CES en tête), cette nouvelle définition fait la promesse d’une image plus nette et plus détaillée grâce aux 3840 x 2160 pixels qui garnissent les dalles compatibles.

On sent bien la révolution se profiler. Si pour l’instant les modèles Ultra HD disponibles restent réservés à une élite, ils devraient parvenir à se démocratiser dans peu de temps. Faudra-t-il alors y succomber ? Qu’est-ce qu’un TV UHD a de plus que mon TV Led Full HD flambant neuf ? Mes Blu-ray seront-ils toujours aussi beaux dessus ?

Pour répondre à ces interrogations, penchons en cinq points en faveur ou non de l’Ultra HD en ce début d’année 2014. Nous nous appuyons sur le X9 de Sony, un téléviseur Ultra HD de 65 pouces que nous avons actuellement à la rédaction.

Sommaire :

  1. Ca arrive, qu'en penser ?
  2. Oui, parce que c’est mieux défini que du Full HD
  3. Non, parce que je peux jeter ma collection de DVD
  4. Non, parce qu’il n’y a pas de contenu (pour l'instant)
  5. Non, parce qu’il faut vider son salon et son portefeuille (pour l'instant)
  6. Non, parce que ça n’apporte rien aux jeux vidéo
  7. Bilan