Accueil » Test » [Test] Ultra HD (4K) : on craque ou pas ?

[Test] Ultra HD (4K) : on craque ou pas ?

1 : Ca arrive, qu'en penser ? 3 : Non, parce que je peux jeter ma collection de DVD 4 : Non, parce qu’il n’y a pas de contenu (pour l'instant) 5 : Non, parce qu’il faut vider son salon et son portefeuille (pour l'instant) 6 : Non, parce que ça n’apporte rien aux jeux vidéo 7 : Bilan

Oui, parce que c’est mieux défini que du Full HD

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est de bon ton de rappeler ce qu’est l’Ultra HD. Jusqu’à il y a peu on ne trouvait au maximum que des modèles en 1920 x 1080 pixels (Full HD). L’Ultra HD est quatre fois mieux défini que le Full HD, puisqu’il permet d’obtenir des dalles en 3840 x 2160 pixels.

Attention, il ne faut pas confondre cette norme avec la 4K, même si la différence entre les deux est plutôt minime. Utilisée par le cinéma, cette autre définition affiche en 4096 x 2160 pixels. Bien que la CEA (Consumer Electronics Association) ait officialisé l’appellation Ultra HD pour une définition de 3840 x 2160 pixels, les constructeurs n’ont de cesse de communiquer sur la 4K, à tort.

Avec quatre fois plus de pixels affichés à l’écran qu’en 1080p, l’Ultra HD affine l’image et permet de montrer plus de détails. C’est grâce à la résolution, soit le nombre de pixels qui peuvent être affichés dans une zone fixée à un pouce, selon la norme. Il faut savoir qu’en ce sens, plus la dalle est grande et plus la résolution est faible à définition égale.

Image 1 : [Test] Ultra HD (4K) : on craque ou pas ?C’est pourquoi on recommande aux consommateurs d’utiliser leurs téléviseurs à une distance raisonnable afin de ne pas distinguer les pixels. Celle-ci est fonction de la définition de la dalle en question.

  • Full HD (1920 x 1080) : 2,5 à 3 fois la diagonale de l’écran ;
  • HD (1366 x 768) : 4 à 6 fois la diagonale de l’écran ;
  • SD (720 x 576) : 5 à 7 fois la diagonale de l’écran.

Comme on peut le constater, plus la définition est élevée et moins la distance de visionnage est grande. En Ultra HD, on peut donc se positionner encore plus près. On dit actuellement qu’1 fois ou 1,5 fois la diagonale de l’écran est suffisante dans le cas d’un téléviseur Ultra HD. C’est un bel avantage pour s’immerger encore plus profondément dans l’action.

Sur le X9 de Sony, on mesure une densité de 67 ppp (pixels par pouce) grâce à sa grande définition. Sur un téléviseur Full HD de même diagonale, on tombe à 34 ppp. On se rend ici compte du gain de détails avec l’Ultra HD. C’est tout l’intérêt de cette nouvelle définition. La qualité des couleurs et du contraste dépend quant à elle du rétroéclairage utilisé : Edge Led, Full Led ou encore Oled. Pour l’instant, l’Ultra HD étant encore une technologie de luxe, elle ne se marrie qu’avec des dalles Full Led et arrive en Oled, comme sur « l’Oled 4K » de LG.

Image 2 : [Test] Ultra HD (4K) : on craque ou pas ?On voit ici les pixels de la dalle Ultra HD du Sony X9

Sommaire :

  1. Ca arrive, qu'en penser ?
  2. Oui, parce que c’est mieux défini que du Full HD
  3. Non, parce que je peux jeter ma collection de DVD
  4. Non, parce qu’il n’y a pas de contenu (pour l'instant)
  5. Non, parce qu’il faut vider son salon et son portefeuille (pour l'instant)
  6. Non, parce que ça n’apporte rien aux jeux vidéo
  7. Bilan