Accueil » Test » [Test] Wiko Darkfull : fausse bonne affaire ?

[Test] Wiko Darkfull : fausse bonne affaire ?

1 : Wiko, mousquetaire des smartphones 2 : Un design sans fioritures 3 : Performances : le ramage ne se rapporte pas à son plumage 5 : Android à dos d’escargot 6 : L’enfer est pavé de bonnes attentions

Capteur photo : bien, mais peut mieux faire

Image 1 : [Test] Wiko Darkfull : fausse bonne affaire ?Les amateurs de photo doivent souvent se tourner vers des appareils couteux pour espérer obtenir des résultats un tant soit peu potables. Les téléphones d’entrée — voire même de milieu — de gamme sont rarement dotés d’éléments performants. Dans le cas du Darkfull, un effort a visiblement été fait. Le capteur dorsal affiche 13 mégapixels (5 à l’avant), une valeur confortable équivalente au Galaxy S4 de Samsung ou au G2 de LG. Mais n’oublions pas qu’il ne s’agit en rien d’un gage de qualité !

Malheureusement, ce Wiko en fait la preuve par l’exemple. Non pas que le rendu soit catastrophique, loin de là. Nous sommes même surpris par le nombre de détails restitué, ce qui est pour le coup le moins que l’on puisse attendre d’une telle quantité de pixels. Seulement, le Darkfull est pour le coup antinomique : fuyez l’obscurité si vous souhaitez avoir un résultant un tant soit peu lisible. Le capteur demande une bonne lumière pour donner le meilleur de lui-même.

Il n’est par contre pas stabilisé, une technique qui est des plus en plus répandue dans le monde des smartphones, permettant d’améliorer le rendu des vidéos (le Darkfull peut en filmer jusqu’en 1080p) tout comme celui des photos, notamment en faible luminosité. Autant dire que cela n’aurait pas été superflu ici.

Verdict : le Darkfull ne s’en tire pas trop mal en photo. Tant qu’il y a de la lumière, le capteur 13 mégapixels assurent des images détaillées et cohérentes. Ramené à son tarif et à sa gamme, c’est plutôt positif.

Sommaire :

  1. Wiko, mousquetaire des smartphones
  2. Un design sans fioritures
  3. Performances : le ramage ne se rapporte pas à son plumage
  4. Capteur photo : bien, mais peut mieux faire
  5. Android à dos d’escargot
  6. L’enfer est pavé de bonnes attentions