Accueil » Test » [Test] Wiko Darkfull : fausse bonne affaire ?

[Test] Wiko Darkfull : fausse bonne affaire ?

1 : Wiko, mousquetaire des smartphones 2 : Un design sans fioritures 3 : Performances : le ramage ne se rapporte pas à son plumage 4 : Capteur photo : bien, mais peut mieux faire 6 : L’enfer est pavé de bonnes attentions

Android à dos d’escargot

Image 1 : [Test] Wiko Darkfull : fausse bonne affaire ?

Le Darkfull n’est pas équipé de la dernière version d’Android et se contente de la mouture 4.2.1, dite Jelly Bean. Nous ne lui reprocherons pas d’éviter KitKat (4.4), pour l’instant réservé à une petite quantité de téléphones. Quant à la 4.3, les nouveautés ne sont pas suffisamment nombreuses pour que l’on se plaigne de son absence.

Image 2 : [Test] Wiko Darkfull : fausse bonne affaire ?Jelly Bean 4.2 est doté de quelques caractéristiques intéressantes, à commencer par l’optimisation des performances « Butter Project », assurant normalement une expérience fluide. Comme nous le disions dans la section un peu plus tôt, ce n’est malheureusement pas le cas. Les menus sont lents, sans parler des applications.

Pour le reste, l’interface est intouchée, livrée tel que Google la conçoit. Une sage décision compte tenu du résultat, que l’on n’ose imaginer avec des artifices visuels supplémentaires, comme Samsung ou LG savent en faire. Pour autant, Wiko n’est pas passé à côté de quelques fonctionnalités spécifiques. Des gestes dit intelligents, les « Smart Gestures » similaires aux « air gestures » de Samsung. Par exemple, lorsque le téléphone sonne, le porter à son oreille décrochera automatiquement.

Verdict : On se réjouit d’abord grâce à l’interface intouchée d’Android, la température retombe bien vite lorsque l’on (tente) de naviguer dans le téléphone. Le système est trop lent !

Sommaire :

  1. Wiko, mousquetaire des smartphones
  2. Un design sans fioritures
  3. Performances : le ramage ne se rapporte pas à son plumage
  4. Capteur photo : bien, mais peut mieux faire
  5. Android à dos d’escargot
  6. L’enfer est pavé de bonnes attentions