Accueil » Actualité » TGV Connect, ou le Wi-Fi gratuit à 300 km/h

TGV Connect, ou le Wi-Fi gratuit à 300 km/h

Image 1 : TGV Connect, ou le Wi-Fi gratuit à 300 km/hIl est désormais possible de surfer à 300 km/h grâce à TGV Connect. La SNCF vient d’inaugurer ce 13 décembre ses premières rames de TGV équipées d’un réseau Wi-Fi opérationnel et gratuit.

Après plusieurs déboires, notamment en 2010 avec des essais sur la ligne Est du TGV, la SNCF peut enfin lancer une offre fonctionnelle à tous ses passagers à grande vitesse, soit 100 millions de personnes par an. Cette nouveauté se double d’une bonne surprise puisque ce service sera gracieusement offert aux voyageurs. Il suffira de se connecter au réseau du train via son ordinateur, smartphone ou encore sa tablette en renseignant son numéro de billet comme identifiant.

Gratuit, mais pas sans limitations

Chaque utilisateur pourra ainsi utiliser autant d’appareils qu’il le souhaite sur TGV Connect. Aucune limite de connexion n’est appliquée. En revanche, la SNCF met en place une politique de fair-use qui limite le débit une fois l’enveloppe de données vide. La valeur de cette enveloppe est encore inconnue, mais selon l’entreprise ferroviaire, ses clients pourront passer « plus d’une heure sur les réseaux sociaux » et « envoyer 60 mails accompagnés de pièces jointes. » La SNCF précise que l’accès à certains sites streaming sera impossible, mais ne donne pas de nom.

La connexion sera partagée entre tous les passagers. Entre 500 et 1000 connexions pourront être supportées simultanément. À noter qu’un programme Premium pourrait faire son apparition pour donner plus de données aux voyageurs d’affaires.

TGV Connect

Lancé sur la ligne Paris-Lyon, le Wi-Fi à bord sera accessible par le grand public dès le 15 décembre sur 19 rames de cette ligne. Suivront d’autres axes majoritaires comme Paris-Bordeaux, Paris-Marseille et Paris-Rennes, dès le premier semestre 2017.

Pour offrir un accès à Internet aux passagers de ses TGV, la SNCF a dû installer de nombreux relais 3G/4G le long de ses rails, soit 103 pylônes pour la liaison Paris-Lyon. Une infrastructure lourde, mais nécessaire puisque « les ondes 3G et 4G ne passent pas : on change trop vite de cellules à cette vitesse », explique Pierre Matuchet, Directeur Marketing Voyages SNCF à ITespresso.

Image 2 : TGV Connect, ou le Wi-Fi gratuit à 300 km/h