Accueil » Actualité » Tianwen-1 : la sonde chinoise entre en orbite d’attente autour de Mars

Tianwen-1 : la sonde chinoise entre en orbite d’attente autour de Mars

La sonde chinoise Tianwen-1 est entrée aujourd’hui dans son orbite d’attente préétablie au-dessus de Mars. Elle y restera pendant environ trois mois avant de libérer le rover.

La sonde effectuera des recherches scientifiques en orbite pendant trois mois pendant que ses caméras et spectromètres vérifieront le site d’atterrissage et les conditions météorologiques pour préparer l’atterrissage du rover.

Tianwen-1 - CNSA
Tianwen-1 – Crédit : CNSA

La sonde Tianwen-1, qui a été lancée en juillet dernier, contient un rover qui doit cartographier la structure géologique de Mars, étudier les caractéristiques de son sol et de sa distribution en eau et en glace, étudier la composition des matériaux de surface et comprendre plus largement l’environnement de la planète.

Le rover viendra alors compléter les recherches du rover américain Perseverance, dont l’incroyable l’atterrissage a été dévoilé en vidéo. L’équipe de Jet Propulsion Laboratory, en charge l’atterrissage du rover, avait d’ailleurs caché un code secret dans son parachute. Celui-ci a été décodé par les internautes en seulement quelques heures.

La sonde chinoise attend de pouvoir déployer le rover

Le point le plus éloigné de l’orbite d’attente choisie par la China National Space Administration est à 59 000 kilomètres de Mars et le plus proche à 280 kilomètres. Au total, il faut deux jours martiens pour que la sonde tourne autour de la planète rouge.

Pendant les quelques mois mois où la sonde restera sur cette orbite, elle cartographiera la surface de Mars et utilisera ses caméras et autres capteurs pour collecter des données. Elle surveillera en particulier sur le site d’atterrissage du rover. Une fois le rover déployé, la sonde servira pendant 90 jours de relai de télécommunications, puis changera d’orbite.

Tianwen-1 représente la mission la plus ambitieuse à ce jour pour le programme spatial de la Chine. Elle avait déjà par le passé réussi à mettre pour la première fois un astronaute en orbite autour de la Terre en 2003. De plus, elle avait été le premier pays à faire atterrir un rover sur la face cachée de la Lune, peu explorée, en 2019. Si Tianwen-1 parvenait à atterrir sur Mars, cela ferait de la Chine le deuxième pays après les États-Unis à réussir un tel exploit.

Source : CNSA