Accueil » Actualité » TikTok bloque la création de nouvelles vidéos en Russie

TikTok bloque la création de nouvelles vidéos en Russie

TikTok suspend la création de nouvelles vidéos et la diffusion en direct en Russie. Le réseau social populaire a pris cette décision en réponse à la nouvelle loi russe pour lutter contre les fakes news sur le conflit en Ukraine.

Vendredi dernier, le président Vladimir Poutine a promulgué une loi pour sanctionner la diffusion de « fake news » au sujet des forces armées russes et du conflit en Ukraine. Désormais, les Russes qui partagent de « fausses informations » sur l’invasion russe de l’Ukraine risquent jusqu’à 15 ans de prison ou une amende de 1,5 million de roubles, soit environ 13 000 euros.

TikTok
TikTok – Crédit : Solen Feyissa / Unsplash

En réponse à cette nouvelle loi sur les « fake news », TikTok a décidé de suspendre la création de nouvelles vidéos ainsi que la diffusion en direct sur sa plateforme en Russie. Le réseau social le plus influent après Facebook et Instagram a annoncé cette décision hier, dimanche 6 mars 2022. De son côté, la Russie a bloqué Twitter, Facebook, les médias occidentaux et les magasins d’applications en ligne.

TikTok priorise la sécurité des employés et des utilisateurs face à la nouvelle loi adoptée en Russie

TikTok a annoncé que : « à la lumière de la nouvelle loi russe sur les ‘‘fake news’’, nous n’avons pas d’autre choix que de suspendre la diffusion en direct et la création de nouveau contenu de notre service vidéo pendant que nous examinons les implications de cette loi en matière de sécurité ». Les utilisateurs peuvent toujours utiliser la messagerie instantanée de l’application.

Comme le réseau social chinois l’a précisé, « la sécurité de nos employés et de nos utilisateurs reste notre priorité absolue ». Selon la nouvelle loi russe, décrire le conflit en Ukraine comme étant une « invasion » ou une « guerre » est illégal. Le Kremlin affirme aux citoyens qu’il s’agit d’une « opération militaire spéciale » et d’une « mission de maintien de la paix ». La Russie resserre ainsi l’étau de son contrôle de l’opposition sur son territoire. Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, 4 000 manifestants anti-guerre ont été arrêtés dans 53 villes du pays, dont 1 400 à Moscou.

Les Russes se servaient notamment des réseaux sociaux comme TikTok pour documenter les manifestations anti-guerre et la répercussion des sanctions économiques sur les citoyens comme l’arrêt des ventes des produits Apple. Avec cette mesure prise par TikTok, la population russe s’isole davantage du reste du monde.

Source : TechCrunch