Accueil » Actualité » Toshiba et Western Digital vont régler leurs comptes en justice

Toshiba et Western Digital vont régler leurs comptes en justice

Image 1 : Toshiba et Western Digital vont régler leurs comptes en justice

Rien ne va plus entre Toshiba et Western Digital, deux partenaires dans la fabrication de mémoires flash au sein de leur entreprise commune Toshiba Memory. Suite à la faillite de sa filiale nucléaire Westinghouse, le conglomérat japonais a en effet décidé de céder ses actifs à un consortium nippo-américain avant le 31 mars 2018. La cession de cette activité lucrative était ainsi destinée à renflouer les caisses du groupe. Mais son partenaire américain, Western Digital, s’oppose à cette opération évoquant l’irrégularité de cette procédure.

Le groupe japonais porte ainsi l’affaire en justice, accusant l’entreprise américaine de l’empêcher de vendre sa part. Il réclame notamment une indemnisation de 942 millions d’euros. En attendant l’issu du procès, Toshiba a déjà déclaré qu’elle allait fermer les informations relatives à la coentreprise aux employées de Western Digital. La tension monte ainsi d’un cran entre ces deux partenaires depuis 17 ans. Car le groupe américain a également requis le jugement d’un tribunal américain et de la cour d’arbitrage de la Chambre internationale de commerce.

Toshiba Memory œuvre principalement dans la production de mémoire flash dans deux usines d’Yokkaichi, au Japon. Le secteur est rentable si bien que les partenaires avaient même envisagé la construction d’une troisième usine en 2018. 

> > >  Lire aussi  BeoPlay P2 : la nouvelle enceinte Bluetooth de B&O en test