Accueil » Dossier » Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Image 1 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Une conférence pleine d’annonces

Jeudi et vendredi dernier, Google organisait la Google IO 2015, sa conférence annuelle destinée aux développeurs. L’occasion pour la firme de Mountain View de mettre en avant ses nouveaux services, ses prochaines mises à jour et quelques futurs produits.

Comme tous les ans, Google a profité de l’événement pour dévoiler sa prochaine version d’Android, attendue pour cet automne. Si elle ne proposera pas de révolution, Android M intégrera quelques nouvelles fonctions bien senties, notamment pour simplifier davantage l’usage. Elle sera également accompagnée de plusieurs services comme une nouvelle version de Google Now plus intégrée au système, une nouvelle application photo bien plus complète ou un système de paiement en ligne et sans contact, Android Pay.

Outre ces mises à jour prévues pour Android, Google a également présenté certains nouveaux projets à plus long terme. C’est notamment le cas de Brillo, le projet d’intégration d’Internet des objets à la sauce Google, mais aussi Jump, un projet de caméras capables de filmer à 360 degrés pour mieux profiter de la réalité virtuelle.

Enfin, Android Wear n’a pas été oublié et Google a également présenté quelques nouveautés pour son système, pour l’instant essentiellement axé sur les montres connectées.

La rédaction de Tom’s Guide fait le point sur les 10 principales annonces de l’édition 2015 de la conférence Google IO.

Image 2 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Android : des nouvelles autorisations d’applications

À l’occasion de la conférence IO, Google a donné un premier aperçu des fonctionnalités du futur Android M. Parmi les plus importantes se trouve sans nul doute le nouveau système d’autorisation d’application.

Les permissions d’application, ce sont ces paramètres à valider au moment de l’installation d’une application. Le système vous informe des différents accès demandés par une application pour qu’elle puisse fonctionner. Jusqu’à présent, vous n’aviez d’autre choix que de toutes les accepter pour pouvoir installer l’application en question. Il peut s’agir aussi bien d’un accès aux SMS par l’application que de l’utilisation du GPS, de la liste des contacts ou de l’accéléromètre.

Avec Android M, Google séparera les autorisations de l’installation d’une application. Il ne vous sera ainsi plus demandé d’accepter toutes les autorisations en bloc à l’installation, mais chacune à chaque fois qu’elle vous sera demandée pour la première fois. Par exemple, si vous souhaitez utiliser l’application Skype en mode vidéo, l’accès à la caméra frontal de votre appareil ne vous sera demandé que lorsque vous utilisez l’appel vidéo pour la première fois. Par ailleurs, les différentes autorisations d’une application pourront être activées ou désactivées individuellement par la suite.

Un bon moyen pour Google de rassurer les utilisateurs de produits Android en leur permettant de choisir eux-mêmes ce qu’ils souhaitent donner comme information, s’ils jugent par exemple qu’une application de réservation de place de cinéma n’a pas à accéder à leur carnet d’adresses.

Image 3 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Android : le mode Doze pour économiser sa batterie

Autre nouveauté dévoilée par Google pour Android M, le système de mode veille Doze. Celui-ci permet d’économiser grandement la batterie de son appareil avec une autonomie annoncée jusqu’à deux fois plus longue.

Le mode Doze utilise les différents capteurs du smartphone ou de la tablette pour repérer lorsque l’appareil n’est pas utilisé. Si votre smartphone est posé longtemps sur une table sans bouger, Android comprendra par exemple que vous ne l’utilisez pas et passera alors en mode Doze. Dès lors, le système arrêtera de se synchroniser en permanence avec les serveurs des applications, mais ne le fera qu’à un rythme plus ou moins régulier, pour plusieurs applications d’un coup. Par ailleurs, votre appareil continuera à recevoir des notifications en push. Concrètement, l’appareil sortira ainsi moins souvent du mode sommeil qu’en utilisation classique, économisant ainsi des ressources du processeur, pour des tâches plus espacées, mais plus importantes. Un mode qui devrait, selon Google, doubler l’autonomie de vos appareils.

Pour sortir du mode Doze, il suffit alors de reprendre son smartphone en main pour qu’Android comprenne qu’il est utilisé.

Image 4 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Android : l’arrivée de l’USB type-C

Finalisé fin 2014, la nouvelle prise USB Type-C devrait faire prochainement son arrivée sur les appareils Android. Déjà disponible sur le dernier MacBook et sur le nouveau Chromebook Pixel, elle est destinée à remplacer à terme la prise USB classique, également appelée USB Type-A.

En termes de taille, une prise USB C est environ aussi grande qu’une prise micro-USB. C’est donc logiquement qu’elle remplacera la prise utilisée par les smartphones aujourd’hui. Elle propose également de nombreux avantages comme sa réversibilité. Il n’y a plus de bon ou de mauvais sens pour brancher sa prise, un confort non négligeable comme ont pu le vérifier les possesseurs d’iPhone depuis l’arrivée de la prise Lightning.

Autre intérêt supplémentaire : la recharge. Selon Google, une prise USB Type-C devrait ainsi permettre de recharger son smartphone ou sa tablette trois à cinq fois plus rapidement qu’une prise USB actuelle. Enfin, l’USB C permettra au courant d’aller dans les deux sens. Ainsi, s’il vous sera toujours possible de charger un smartphone depuis votre PC, vous aurez également la possibilité de charger votre PC avec la batterie restante dans votre smartphone, ou un smartphone avec un autre smartphone. Au moment du branchement, une fenêtre s’affichera, vous demandant quelle configuration vous souhaitez adopter pour la recharge entre deux appareils.

Image 5 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Google Now partout dans Android

Lancé en 2012 avec Android 4.1, Google Now est l’assistant virtuel de Google. Il s’agit d’un système, intégré à l’application Google, qui permet d’afficher des informations jugées intéressantes pour vous en fonction du contexte, de vos goûts, de l’heure ou de votre géolocalisation. Ainsi, lorsqu’il est l’heure de rentrer chez vous, Google vous indique le meilleur parcours et le temps de trajet.

Jusqu’à présent intégré uniquement dans l’application Google ou sur l’écran d’accueil, Google Now va arriver dans toutes les applications avec Android M. Google a effet présenté Now on Tap. Il s’agit d’une fonction permettant d’accéder à Google depuis n’importe quelle application. Ainsi, lorsque vous appuyez longuement sur le bouton rond en bas de l’écran, un ou plusieurs cartons façon Google Now s’affichent en bas de l’application, vous suggérant des informations complémentaires. Si vous êtes par exemple en train de discuter d’un restaurant par mail, le carton affiché vous permettra par exemple de réserver une table à l’aide de l’application La Fourchette.

Il en va de même pour la recherche vocale. À l’aide de la commande « OK Google », vous pourrez poser une question en relation avec l’application et le contenu consulté, sans avoir à tout demander. Lorsque vous écoutez un morceau de Skrillex, si vous demandez simplement « comment s’appelle-t-il ? », Google comprendra que vous parlez de l’artiste.

Image 6 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Google Photos : le nouveau service de photos et vidéos

Parmi les nombreux services intégrés à Google Plus jusqu’à présent figurait l’hébergement de photos. Google a cependant donné plus d’indépendance à cette fonctionnalité en en faisant un service à part entière, désormais autonome : Google Photos.

Disponible sur Android, iOS et à travers un site web dédié, Google Photos est un outil de stockage et de gestion de vos photos et vidéos en ligne. Le stockage des photos est disponible gratuitement et de façon illimitée. Vous pourrez ainsi héberger autant de photos et de vidéos que vous le souhaitez, sans aucune limitation. À noter cependant que les photos supérieures à 16 mégapixels et les vidéos de plus de 1080p seront cependant compressées.

Les photos prises avec votre smartphone ou votre tablette sont hébergées automatiquement en ligne, comme Dropbox ou iCloud et affichées par ordre chronologique ou en fonction d’événements importants. Cependant, là où le nouveau Google Photos innove clairement, c’est en matière de recherche. Le moteur intégré est ainsi capable d’afficher toutes les photos de chat sur une simple recherche « chat », sans même que vous ayez besoin de les taguer. Il en va de même pour des personnes : Google vous propose de retrouver tous les clichés d’un même individu.

Google Photos intègre également des outils de retouche, de montage ou de scrapbooking de photo pour mieux les partager par la suite. Pour ce faire, il suffit de sélectionner un ou plusieurs clichés, puis d’appuyer sur le bouton de partage et de sélectionner l’application. Google Photos créera alors une page affichant uniquement les photos que vous avez souhaité partager.

Image 7 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Google Jump : les vidéos à 360 degrés

L’an dernier, Google profitait de la Google IO pour dévoiler sa propre solution de réalité virtuelle : Google Cardboard. Il s’agissait d’un simple casque en carton doté de deux lentilles en verre dans lequel l’utilisateur n’avait qu’à intégrer son smartphone pour profiter de contenus en 3D et visibles à 360 degrés.

Cette année, Google a dévoilé une nouvelle version de son casque. L’objectif reste toujours le même, montrer que la réalité augmentée est accessible et qu’on peut en bénéficier à l’aide de son smartphone et d’un simple carton. Le nouveau modèle de Cardboard peut également être utilisé avec des smartphones jusqu’à 6 pouces, comme le Nexus 6, présenté en octobre dernier.

En plus de son casque de réalité virtuelle, Google a annoncé travailler sur un système permettant de capturer des vidéos en 360 degrés afin d’ajouter davantage de contenus. Pour ce faire, l’entreprise s’est associée au fabricant de caméras Gopro pour développer Jump : un cercle permettant de positionner 16 caméras différentes. Une fois la vidéo lancée, un système permet de les synchroniser entre elles et de corriger les imperfections liées à la superposition des images sur certaines zones. Enfin, l’hébergement de ces vidéos à 360 degrés est quant à lui assuré par YouTube, la plateforme de vidéo de Google.

Image 8 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Projet Brillo : l’Internet des objets

En janvier 2014, Google rachetait le fabricant de thermostats et de détecteurs de fumée connectés Nest. Plus d’un an plus tard, la firme a dévoilé ses ambitions en matière d’Internet des objets notamment au travers de Brillo et de Weave.

Le projet Brillo de Google est un système d’exploitation développé spécialement pour les objets connectés. Celui-ci n’utilise que le noyau d’Android, une couche d’abstraction matérielle et des outils de connexion ou d’administration de l’appareil. Réduite au strict minimum, cette version spéciale d’Android pourra à terme équiper des serrures, des ampoules, des thermostats, des réfrigérateurs ou des volets électriques connectés.

Pour interagir avec tous ces objets connectés, Google a également développé son propre protocole de communication : Weave. Grâce à ce langage, les objets connectés pourront communiquer avec le cloud, mais également être contrôlés par l’utilisateur depuis un smartphone Android ou même se transmettre des informations. Ainsi, lorsqu’une serrure connectée est verrouillée, elle pourrait envoyer un message au thermostat pour qu’il baisse la température, déduisant ainsi que vous vous êtes absenté.

Une version developer preview du projet Brillo est déjà prévue pour le 3e trimestre de cette année.

Image 9 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Android Pay : le paiement en ligne et sans contact

Google avait déjà Wallet, mais face à la concurrence de Samsung Pay et d’Apple Pay, la forme de Mountain View s’est décidée à renouveler son système de paiement en ligne en dévoilant Android Pay.

Android Pay est un service de paiement en ligne ou sans contact fonctionnant de la même manière qu’Apple Pay. En effet, alors que Google Wallet fonctionnait comme Paypal avec un compte sur lequel vous transfériez de l’argent depuis votre compte bancaire avant de payer un commerçant, Android Pay fonctionne directement depuis votre carte bleue. Android Pay émule ainsi un numéro de carte intermédiaire fictif et permet de retirer directement un somme de votre compte bancaire vers celui que vous payez.

Android Pay sera intégré directement dans Android M et pourra être utilisé pour acheter des produits en ligne à travers l’application Etsy, par exemple, mais également en paiement sans contact, comme Apple Pay. Par ailleurs, Android M intégrera également la gestion de lecteur d’empreintes digitales. Si Samsung, HTC ou Huawei proposaient déjà cette fonction, elle sera désormais standardisée et pourra donc être utilisée dans toutes les applications Android, par exemple pour sécuriser un paiement via Android Pay.

Image 10 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Android Wear : une nouvelle mise à jour

Parmi les annonces plus mineures faites par Google au cours de sa conférence, on retiendra la dernière mise à jour d’Android Wear.

Le système équipant les montres connectées de LG, Samsung, Sony ou Asus bénéficie de quelques nouvelles fonctions. S’il était déjà possible de mettre l’écran d’accueil de la montre en mode veille sans qu’il s’éteigne automatiquement, ce n’était toutefois pas le cas au sein des applications lancées sur une montre connectée. Désormais, vous pourrez laisser une application ouverte sans avoir à rallumer l’écran.

Par ailleurs, l’écran d’accueil d’Android Wear peut également être contrôlé sans être touché. Pour faire défiler les différentes notifications s’affichant sur la montre, il vous suffit en effet de tourner le poignet vers l’arrière pour passer de l’une à l’autre. Pratique par exemple quand on a les mains prises.

Enfin, Google a également intégré un système de reconnaissance d’emojis directement à l’OS pour objets connectés. En faisant un simple dessin sur l’écran de la montre, Android Wear vous suggère plusieurs emojis correspondants. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner celui que vous souhaitiez reproduire pour l’envoyer directement.

Image 11 : Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

Google Maps complètement disponible hors-ligne

Google Maps est actuellement l’un des meilleurs outils de géolocalisation et de navigation au monde. À l’avenir, il pourrait cependant devenir quasiment parfait.

L’un des principaux défauts dont souffre encore aujourd’hui Google Maps sur mobile est la nécessité d’avoir accès à une connexion Internet. Dans le cadre d’un trajet en voiture ou à l’étranger, la connexion Internet est parfois inexistante ou trop chère. C’est pourquoi Google Maps a étendu son mode hors connexion.

Jusqu’à présent, le mode hors connexion de Google Maps permettait d’enregistrer la carte d’une ville. Une fois sur place, il était alors possible de vous localiser sur la carte grâce au GPS de votre smartphone, mais rien de plus. Prochainement, une mise à jour de Google Maps sur Android va inclure davantage de fonctionnalités hors-ligne. Il sera ainsi possible d’effectuer une recherche hors ligne dans un lieu déjà sauvegardé sur Google Maps ou même de faire de la navigation étape par étape sans aucune connexion à Internet.

Un très bon moyen pour Google de lutter face à certaines applications GPS comme Garmin et CoPilot dont le principal intérêt résidait encore dans les fonctions hors connexion.