Accueil » Actualité » Toyota va construire un prototype de ville du futur sur 71 hectares

Toyota va construire un prototype de ville du futur sur 71 hectares

Toyota a profité du CES pour présenter « Woven City ». Il s’agit de la vision qu’a la marque concernant la ville du futur, propre et intelligente. Plus qu’un concept, Toyota va réellement bâtir cette ville au pied du Mont Fuji.

Image 1 : Toyota va construire un prototype de ville du futur sur 71 hectares

Toyota n’est pas seulement un constructeur automobile, mais investi également beaucoup dans la robotique, les biotechnologies et l’agriculture. En combinant toutes ces activités, la marque a donc imaginé la ville du futur et va en construire un prototype au Japon.

Woven City, la ville du futur vue par Toyota, sortira de terre en 2021

Sur un terrain de 71 hectares situé non loin du mythique Mont Fuji, Totoya va construire « Woven City », un prototype de ce que la marque imagine pour la ville du futur et y installer 2000 personnes afin de pouvoir observer au mieux leur quotidien au sein d’une ville intelligente mettant en avant les dernières avancées en matière de véhicules électriques autonomes, alors même que la marque se montrait encore très pessimiste à ce sujet il y a quelques mois, ou de production d’hydrogène par exemple. Elle devrait commencer à sortir de terre en début d’année prochaine.

Imaginée en partenariat avec l’architecte danois Bjarke Ingels à qui l’on doit la maison Lego construite au Danemark, « Woven City » doit permettre une harmonie dans la façon dont ses habitants vivent et interagissent. « Woven » signifie « tissée » et c’est donc cette idée de maillage qui est au cœur de la conception de la ville avec notamment 3 types de voies de circulation : une pour les véhicules rapides, une pour les véhicules lents tels que les trottinettes et les piétons, la dernière uniquement pour les piétons. La ville est aménagée de telle sorte qu’un chemin piéton arboré permette toujours de se rendre à destination, quelle qu’elle soit.

Woven City laissera la part belle à l’E-palette, ce camion de livraison autonome présenté aux CES 2018 et aux robots domestiques permettant aux habitants de se reposer sur la technologie et particulièrement sur l’intelligence artificielle pour les tâches du quotidien, mais aussi pour la santé, la ville étant pensée pour une population japonaise vieillissante. Des matériaux naturels seront au centre de sa construction. L’énergie sera fournie par des panneaux solaires et des piles à combustible, technologie que Toyota intégre dans sa voiture électrique Mirai.

Source : Forbes