Accueil » Actualité » Trump refuse de discuter du ban de Huawei avec la Chine

Trump refuse de discuter du ban de Huawei avec la Chine

Les négociations commerciales entre Etats-Unis et la Chine se poursuivent activement. Mais Donald Trump a d’ores et déjà affirmé que le statut actuel de Huawei dans son pays ne serait pas abordé. Le constructeur chinois restera sur la liste noire américaine.

Image 1 : Trump refuse de discuter du ban de Huawei avec la Chine

Le département américain du Commerce a placé plus tôt dans l’année le géant chinois Huawei sur une liste noire, empêchant de fait les entreprises américaines de commercer avec la société. Cela interdit également à Huawei d’acheter des composants importants, ou d’utiliser le système d’exploitation Android de Google. Le gouvernement a toutefois également indiqué que certains fournisseurs américains pourraient déroger à cette interdiction, mais seulement lorsqu’il n’existait pas de risque pour la sécurité nationale.

>> Affaire Google-Huawei : le Mate 30 sera lancé sans Android

Huawei désormais exclus des négociations avec la Chine

Le problème, c’est qu’à l’heure actuelle aucune des 130 demandes de licence reçues à ce jour n’a été approuvée. La définition exacte de « menace pour la sécurité nationale » est également assez floue. Donald Trump était jusqu’à présent ouvert à intégrer le constructeur dans les pourparlers avec la Chine. Mais sa position semble avoir changé puisqu’il refuse désormais d’inclure Huawei dans les négociations en cours. Il a ajouté que le constructeur était un sujet de préoccupation majeur en matière de sécurité pour les forces armées et les agences de renseignement américaines.

Sur les 80 milliards de dollars dépensés par Huawei l’an dernier en composants, 11 milliards l’ont été auprès de sociétés américaines telles que Broadcom, Intel ou Qualcomm. Celles-ci ont d’ailleurs demandé un assouplissement des restrictions imposées au géant chinois afin d’en limiter l’impact sur leurs revenus.