Accueil » Actualité » L’Apple A14 Bionic sera fabriqué aux États-Unis

L’Apple A14 Bionic sera fabriqué aux États-Unis

TSMC investit 12 milliards de dollars pour construire une usine en Arizona. La nouvelle unité de production sera chargée de produire des processeurs en 5 nm, notamment pour Apple et Qualcomm.

Le plus grand fabricant de processeurs a prévu de s’implanter aux États-Unis. Selon le Wall Street Journal, TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Co) va bientôt annoncer la construction d’une usine en Arizona. Depuis quelque temps déjà, la firme discute d’une éventuelle implantation avec les départements d’État et du commerce ainsi qu’avec Apple, pour qui la firme produit les SoC ARM A-Series des iPhone et des iPad. La fragilité de la chaîne d’approvisionnement asiatique pendant la crise sanitaire aurait précipité les négociations, et convaincu TSMC de construire une usine aux États-Unis.

Image 1 : L'Apple A14 Bionic sera fabriqué aux États-Unis
Crédit : TSMC

Mardi dernier, le conseil d’administration de TSMC a décidé de lancer une usine quelque part dans l’Arizona. Sa construction doit débuter l’année prochaine pour un investissement évalué à 12 milliards de dollars sur 8 ans avec la création de 1600 emplois directs, et des milliers d’autres emplois indirects. Le géant taiwanais prévoit son ouverture pour 2024. L’unité de production prendra en charge la fabrication de processeurs gravés en 5 nm, notamment pour Apple et Qualcomm. Si la firme de Cupertino se décide enfin à équiper ses prochains MacBook de processeurs ARM, on suppose que ce sera probablement l’usine américaine de TSMC qui assurera leur production. 

Apple reste fortement dépendant de ses fournisseurs asiatiques

Au-delà des retombés politiques pour l’administration Trump, il s’agit pour Apple de limiter sa dépendance à ses fournisseurs et à leurs usines principalement concentrées en Asie. Bien que la récente crise sanitaire soit mondiale, elle ne s’est pas produite simultanément partout dans le monde. Bénéficier d’usines mieux réparties géographiquement peut donc constituer un atout. Pourtant, l’arrivée d’une usine TSMC en Arizona ne changera pas à elle seule la situation. Elle fait même figure de symbole avec une capacité de production limitée. Alors que TSMC a produit 12 millions de wafers l’année dernière, l’unité américaine n’en produira que 20 000 par mois.

Source : The Wall Street Journal