Accueil » Actualité » Twitter aurait accordé 15% de son espace publicitaire aux médias russes pendant la campagne américaine

Twitter aurait accordé 15% de son espace publicitaire aux médias russes pendant la campagne américaine

Image 1 : Twitter aurait accordé 15% de son espace publicitaire aux médias russes pendant la campagne américaine

Les médias de propagande et les organes d’influence russes sont depuis quelques mois dans le viseur de la justice américaine qui soupçonne le Kremlin d’avoir agi pour favoriser l’élection de Donald Trump. BuzzFeed News a justement reçu un email prouvant que Twitter aurait proposé au média Russia Today jusqu’à 15% de son espace publicitaire réservé aux élections américaines. Ce volume n’est toutefois pas aussi important que l’achat d’espaces passé chez Fox (32%) ou CNN (56%). L’offre de Twitter s’élevait à 3 millions de dollars mais Russia Today aurait néanmoins refusé.

Twitter n’a pas contesté la légitimité de l’e-mail, mais a déclaré que celui-ci ne mentionnait aucun commentaire sur les conversations privées tenues avec tel ou tel annonceur, même ancien. Il est important de noter que la rumeur du piratage du Comité National Démocrate n’a été évoquée qu’au moment où Twitter faisait son offre à Russia Today et le réseau social n’était pas le seul à soutenir « involontairement » une stratégie de propagande russe. De plus, cette semaine, une nouvelle qui pourrait faire scandale suggère que Facebook aurait fourni aux annonceurs des données démographiques et électorales relatives à ses utilisateurs, ce qui aurait permis à la Russie de mener sa propagande plus facilement.

En définitive, cela illustrerait comment les géants de l’Internet, Facebook, Twitter et autres, n’étaient pas pleinement conscients de ce qui pouvait arriver en faisant la cour aux principaux annonceurs russes.