Accueil » Actualité » Twitter bannit les PNG animés à cause d’attaques visant les épileptiques

Twitter bannit les PNG animés à cause d’attaques visant les épileptiques

Le réseau social Twitter a décidé d’empêcher ses membres de poster des PNG animés. En effet, ceux-ci ont été utilisés dans des attaques visant les personnes victimes d’épilepsie, tentant par des flashs lumineux de provoquer des crises.

Image 1 : Twitter bannit les PNG animés à cause d’attaques visant les épileptiques

C’est évidemment par un tweet que la nouvelle a été annoncée. Elle fait suite à un bug découvert concernant l’autoplay de ces APNG.

Les PNG animés permettaient de cibler les victimes d’épilepsie

Si les GIF animés sont très courants, ils souffrent des problèmes du GIF, à savoir une limitation à 256 couleurs. Les PNG animés permettent de faire tomber cette contrainte et de réaliser des images animées quasiment au niveau de qualité de petites vidéos. Ils sont de plus en plus répandus, mais problématiques d’après Twitter. Ceux-ci pourraient être utilisés pour provoquer des crises chez les personnes souffrant d’épilepsie.

Tout a commencé le mois dernier quand des séries d’attaques ont visé l’Epilepsy Foundation. Les pirates avaient alors envoyé des images GIF et des vidéos affichant de rapides flashs lumineux au compte de la fondation ainsi qu’à des milliers de ses abonnés. Une plainte a depuis été déposée. Si Twitter réagit aujourd’hui en bannissant les PNG animés, c’est que contrairement aux vidéos et aux GIF animés, l’animation des PNG se lance automatiquement, même quand les paramètres indiquent le contraire.

C’est donc une solution radicale à ce bug qu’a trouvée Twitter en bannissant l’intégralité des PNG animés. Toutefois, le réseau promet de chercher une alternative. Il est surtout important de noter qu’un jury texan avait considéré un GIF animé comme une arme après qu’un homme en ait envoyé un à un journaliste, lui provoquant ainsi une crise. Un autre cas de piratage avait eu lieu sur un forum dédié à l’épilepsie en 2011. Twitter ne veut probablement pas se retrouver complice de ces attaques en ne faisant rien.

Source : The Verge