Accueil » Actualité » Twitter : les comptes inactifs depuis 6 mois seront supprimés

Twitter : les comptes inactifs depuis 6 mois seront supprimés

Twitter a annoncé hier que tous les comptes inactifs depuis 6 mois seraient supprimés. Tous les utilisateurs qui ne se seraient pas connectés à leur compte pendant cette période devront le faire dans les prochaines semaines.

Twitter fait le ménage sur sa plateforme. La société a publié un communiqué annonçant la suppression automatique de tous les comptes n’enregistrant aucune inactivité pendant une durée de 6 mois. Cette politique a toujours existé, mais la plateforme donne cette fois une date limite pour ne pas perdre son compte.

Image 1 : Twitter : les comptes inactifs depuis 6 mois seront supprimés

La société a d’ores et déjà commencé à envoyer des emails de notification aux membres du réseau social concernés. La purge de ces comptes inactifs débutera le 11 décembre. Les utilisateurs qui souhaiteraient conserver leur compte et leur nom d’utilisateur Twitter doivent donc se connecter à la plateforme avant cette date. Notons que cette mesure vise les utilisateurs ne s’étant pas du tout connectés à leur compte pendant 6 mois, et non ceux qui accèdent régulièrement à la plateforme sans toutefois y publier des messages ou commentaires.

Twitter renforce sa lutte contre les fake news

Le communiqué de Twitter justifie cette mesure ainsi : « Dans le cadre de notre engagement à servir la conversation publique, nous travaillons à nettoyer les comptes inactifs afin de présenter des informations plus exactes et plus crédibles ». Il ne s’agit donc pas seulement d’encourager les utilisateurs à se connecter à Twitter. En pleine période de campagnes pour les élections présidentielles aux États-Unis, les réseaux sociaux sont au cœur du débat sur la propagation de fake news.

Chasseurs de fakes, Facebook vous offre plus de 9 millions d’euros

Twitter, Facebook, YouTube, tous tentent de déployer des mesures pour lutter contre la désinformation et la manipulation. Il y a quelques semaines, Jack Dorsey, PDG de Twitter, a notamment annoncé qu’aucune publicité politique ne serait tolérée sur sa plateforme. Facebook de son côté, est beaucoup moins engagé, et promet seulement de signaler les fausses informations, mieux protéger les comptes des candidats et indiquer qui contrôle les pages politiques. Des initiatives un peu timides, qui laissent penser que le groupe n’a peut-être pas encore tiré toutes les leçons du scandale Cambridge Analytica.

Twitter : des employés espionnaient les utilisateurs pour l’Arabie Saoudite

Source : cnet