Accueil » Actualité » Twitter : Elon Musk achète des pubs SpaceX alors que les annonceurs fuient

Twitter : Elon Musk achète des pubs SpaceX alors que les annonceurs fuient

Alors que les annonceurs boudent Twitter, Elon Musk vient d’acheter des publicités sur l’oiseau bleu afin de promouvoir SpaceX et son service Starlink.

musk
Elon Musk – Crédit : Steve Jurvetson, CC BY 2.0

Elon Musk envisage le scénario catastrophe pour Twitter, confiant que la faillite était une éventualité possible. Mais nous n’en sommes pas encore là et l’homme d’affaires cherche à tout prix à multiplier les sources de revenus du réseau social. Outre l’éviction de nombreux collaborateurs et la politique de certifications payante (en suspens), Elon Musk mise évidemment sur la publicité pour remplir les caisses. Or les rebondissements incessants de ces derniers jours en ont fait fuir une bonne partie.

Au milieu de ce marasme, un petit rayon de soleil brille tout de même sur l’oiseau bleu. SpaceX, dont Elon Musk est le patron, a débloqué un budget pour acheter un package publicitaire sur le réseau social. D’après CNBC qui cite des enregistrements internes à Twitter, cette campagne publicitaire vise à faire la promotion de Starlink, le fournisseur d’accès à Internet par Satellite de SpaceX.

Twitter doit reconquérir les annonceurs

Dans le détail, cette campagne ciblera les utilisateurs domiciliés en Autralie et en Espagne. Pour une journée complète de promotion sur la plateforme, SpaceX déboursera plus 250 000 dollars. Sur Twitter, Musk a confirmé la transaction tout en minimisant son importance : « SpaceX Starlink a acheté un tout petit package publicitaire – pas volumineux – pour tester l’efficacité de la publicité sur Twitter en Australie et en Espagne. J’ai fait de même pour FB/Insta/Google ».

L’information a de quoi faire sourire quand on sait à quel point la fuite des annonceurs est préoccupante pour le réseau social. Voici un cas d’école qui explique pourquoi la certification payante peut s’avérer catastrophique pour les entreprises. Lorsque celle-ci a été disponible pendant un court laps de temps, une kyrielle de faux comptes Twitter ont émergé.

Et certaines entreprises en ont payé les pots cassés à l’instar du géant pharmaceutique Eli Lilly and Company. Un faux compte vérifié avait affirmé que l’insuline devenait gratuite pour tous, provoquant l’effondrement de l’action Eli Lilly.