Accueil » Actualité » Twitter : Elon Musk essaie une nouvelle fois d’annuler l’accord de rachat

Twitter : Elon Musk essaie une nouvelle fois d’annuler l’accord de rachat

La saga Elon Musk-Twitter semble n’en plus finir. Tandis que le procès opposant l’homme le plus riche du monde au réseau social devrait bientôt se tenir, Elon Musk cherche à annuler le rachat par tous les moyens.

Après avoir annoncé en grandes pompes son intention de racheter Twitter, Elon Musk a soudainement fait machine arrière. Le PDG de SpaceX a justifié sa décision en accusant la plateforme de mentir quant au nombre réel de faux comptes présents sur le réseau social. L’entreprise a rapidement démenti ces allégations. Afin de gagner du temps, le milliardaire a tenté de repousser le procès à l’année prochaine, sans succès. À présent, Elon Musk cherche la moindre faille juridique qui lui permettrait d’annuler le rachat une bonne fois pour toutes.

Elon Musk - Crédit : Wikimedia
Elon Musk – Crédit : Wikimedia

Elon Musk a ainsi envoyé une troisième lettre à Twitter pour tenter de mettre fin à l’acquisition de l’entreprise. L’équipe juridique du milliardaire a cité l’indemnité de départ de plusieurs millions de dollars versée par Twitter à l’ancien chef de la sécurité et lanceur d’alerte Peiter Zatko. Selon les avocats d’Elon Musk, cette opération peut représenter une violation de l’accord de fusion et une raison de mettre fin à l’accord. En effet, dans le cadre du rachat, Twitter n’aurait pas le droit de verser des indemnités de départ ou de licenciement trop importantes.

Twitter : l’ancien chef de la sécurité de Twitter va témoigner

Le mois dernier, le responsable a fait les gros titres en accusant Twitter d’avoir trompé les investisseurs sur le nombre de bots présents sur le service. De plus, celui-ci accuse son ex-employeur de ne pas avoir supprimé les données des utilisateurs et d’avoir des pratiques de sécurité médiocres. Celui-ci doit d’ailleurs effectuer une déposition en fin de semaine prochaine.

La juge Kathaleen McCormick a déjà décidé qu’Elon Musk sera autorisé à utiliser les allégations de l’ancien chef de la sécurité de Twitter pour étayer son dossier. Le procès, qui se tiendra dans un tribunal du Delaware, doit commencer le 17 octobre prochain. Twitter n’a pas souhaité commenter ce nouvel épisode. 

Source : theverge