Accueil » Actualité » Twitter : Elon Musk menacé de poursuites judiciaires

Twitter : Elon Musk menacé de poursuites judiciaires

Nouvel épisode dans la saga mouvementée du rachat de Twitter. Elon Musk et les dirigeants de Twitter pourraient se retrouver devant les autorités judiciaires pour trancher un différent commercial et financier.

Suite à l’annonce de retrait par Elon Musk de son offre de rachat sur Twitter, la société promet des poursuites judiciaires devant les tribunaux du Delaware pour rupture de contrat d’acquisition entre les 2 parties.

Possible poursuite judiciaire de Twitter contre Elon Musk
Elon Musk menacé de poursuites judiciaires

Le fondateur de Tesla avait récemment twitté son intention de se retirer du rachat de la société après avoir accusé les dirigeants de Twitter de manque de transparence sur les faux comptes et les bots qui opèrent sur ses réseaux. Ceci constituant selon lui l’échec de la due diligence, étape nécessaire de l’audit de toute société avant son rachat et qui permet d’évaluer de manière indépendante la vraie valeur d’une société.

Fort de ce constat, Musk avait informé les autorités de la bourse américaine (SEC: Securities and Exchange Commission) de l’interruption de son offre d’achat sur la base d’une violation substantielle du terme du contrat.

C’est en réponse à cette déclaration que les patrons actuels de Twitter ont promis de régler le différent devant un juge. La promesse d’achat d’Elon Musk s’élevait à l’origine à 44 milliards de dollars. En cas d’échec des négociations d’achat, les parties s’étaient engagées à payer un chèque de 1 milliard d’indemnité de rupture de transaction.

A lire > Twitter paie 150 millions de dollars d’amende à cause de la publicité ciblée

Twitter : le service juridique recommande la discrétion

Cependant, Musk souhaite faire valoir le droit au retrait de son offre auprès de la SEC, tout en ne payant pas le milliard de frais d’annulation contractuellement dû entre lui et Twitter. Autant dire que les implications juridiques de cet imbroglio contractuel vont faire le bonheur des cabinets d’expertise juridique du Delaware dans les mois à venir. Sauf si un accord surprise et secret venait mettre un terme à cette histoire qui agite les pros et antis Elon Musk depuis des mois.

Pour le moment, les employés de Twitter sont priés de ne pas communiquer sur l’affaire. Un mémo interne du directeur juridique de la firme, Sean Edgett, leur demande d’éviter tout commentaire sur l’évolution de la fusion acquisition, afin que ses équipes puissent au mieux gérer la délicate situation et communiquer qu’aux moments qu’ils jugeront opportuns et en ligne avec leur stratégie de riposte.

Source : Theverge