Accueil » Actualité » Twitter paie 150 millions de dollars d’amende à cause de la publicité ciblée

Twitter paie 150 millions de dollars d’amende à cause de la publicité ciblée

Twitter va payer 150 millions de dollars pour avoir enfreint les promesses de confidentialité des données des utilisateurs. Les numéros de téléphone et adresses mail ont été divulgués pour faire de la publicité ciblée.

Le ministère de la Justice américaine vient d’annoncer avoir passé un accord avec Twitter. Le réseau social à l’oiseau bleu va payer une amende de 150 millions de dollars. Il a rompu ses promesses de confidentialité des données des utilisateurs. Les autorités américaines accusent Twitter d’avoir utilisé de manière trompeuse les adresses mail et les numéros de téléphone des utilisateurs. Ces données ont effectivement servi à faire de la publicité ciblée.

Twitter
Twitter – Crédit : Jeremy Bezanger / Unsplash

Twitter dont le rachat a été suspendu par Elon Musk a enfreint ses politiques de confidentialité entre 2013 et 2019. Sur la plateforme, les utilisateurs sont encouragés à ajouter leur numéro de téléphone et adresse mail pour activer l’authentification à deux facteurs et sécuriser leur compte. Néanmoins, Twitter s’est aussi servi de ces informations confidentielles dans ses données de ciblage publicitaire. Les utilisateurs ne savaient donc pas que leurs données étaient utilisées à des fins de publicité ciblée.

À lire aussi > Elon Musk se moque du boss de Twitter avec… un emoji crotte

Twitter a caché à ses utilisateurs que leurs données servaient au ciblage publicitaire

En 2019, Twitter s’est publiquement excusé en assurant que ces informations personnelles avaient été envoyées « par inadvertance » dans son système publicitaire. En plus de l’amende de 150 millions de dollars, Twitter va devoir accepter des audits de son programme de confidentialité des données. Le réseau social à l’oiseau bleu a d’ailleurs encore surestimé son nombre d’utilisateurs pour la troisième année consécutive.

La procureure générale associée Vanita Gupta a déclaré que : « la sanction de 150 millions de dollars reflète la gravité des accusations contre Twitter, et les nouvelles mesures de conformité substantielles qui seront imposées à la suite du règlement proposé aujourd’hui aideront à prévenir d’autres tactiques trompeuses qui menacent la vie privée des utilisateurs ». D’ailleurs, Facebook a payé une amende de 5 milliards de dollars pour une pratique similaire en 2019.

Désormais, Twitter va devoir suivre de nouvelles mesures pour maintenir un programme « complet » de confidentialité et de sécurité des informations. Le responsable de la confidentialité de Twitter, Damien Kieran, a assuré que « nous continuerons à nous associer à nos régulateurs pour nous assurer qu’ils comprennent comment les pratiques de sécurité et de confidentialité sur Twitter évoluent toujours pour le mieux ».

Source : The Verge