Accueil » Actualité » Twitter remporte une première victoire contre Elon Musk, le procès aura lieu en octobre

Twitter remporte une première victoire contre Elon Musk, le procès aura lieu en octobre

Twitter a déjà remporté une première victoire contre Elon Musk qui voulait repousser le procès à 2023. Une juge américaine vient d’ordonner le début du procès au mois d’octobre et il durera 5 jours. Twitter avait effectivement demandé une procédure accélérée.

La bataille juridique entre Elon Musk et Twitter ne va finalement pas s’éterniser. La semaine dernière, Twitter a porté plainte contre Elon Musk pour rupture de contrat d’acquisition. Le milliardaire américain a effectivement renoncé à son rachat de Twitter pour 44 milliards de dollars en accusant la plateforme d’avoir menti sur les chiffres. Twitter a donc aussitôt déposé sa plainte auprès de la Court of Chancery du Delaware, un tribunal d’affaires américain.

Image 1 : Twitter remporte une première victoire contre Elon Musk, le procès aura lieu en octobre

Il y a quelques jours, Elon Musk a essayé de repousser le début du procès à février 2023. Il voulait prendre le temps d’analyser les données des faux comptes et des comptes spam de Twitter. Son cabinet d’avocats Quinn Emanuel Urquhart & Sullivan a ainsi déposé une requête auprès de la Court of Chancery du Delaware pour que le procès ne se tienne pas avant le 13 février 2023. Néanmoins, la juge a tranché en faveur de Twitter qui veut une procédure accélérée pour que cette affaire soit terminée dans les plus brefs délais.

La juge a tranché en faveur de Twitter qui voulait une procédure accélérée

La juge Kathaleen McCormick de la Court of Chancery du Delaware a ordonné le début du procès au mois d’octobre. Il se déroulera sur 5 jours, pas plus. C’est donc une première victoire pour Twitter dont la demande de procès accéléré a été approuvée.

Selon la juge américaine, « la réalité est que le retard menace de causer un préjudice irréparable aux vendeurs. Ces préoccupations sont pleinement exposées dans le cas présent. Généralement, plus l’opération de fusion reste longtemps dans les limbes, plus le nuage d’incertitude sur l’entreprise est grand et plus le risque de préjudice irréparable pour les vendeurs est grand ».

Elon Musk affirme que Twitter a violé l’accord de fusion en ne fournissant pas toutes les données demandées sur le nombre de faux comptes et comptes spam. Lors de l’audience, son avocat Andrew Rossman a déclaré que : « lorsque M. Musk a commencé à poser des questions [sur les comptes spam], les réponses qu’il a obtenues étaient alarmantes ». De leur côté, les avocats de Twitter du cabinet Wachtell, Lipton, Rosen & Katz ont répondu que l’accord de fusion n’avait fait aucune promesse sur ces chiffres.

Source : Ars Technica