Accueil » Actualité » U-Shift : le futur de la mobilité urbaine ?

U-Shift : le futur de la mobilité urbaine ?

Le centre allemand de l’aérospatial (DLR) a dévoilé un prototype de son véhicule utilitaire autonome, U-shift. Les usages potentiels d’un tel produit seraient nombreux.

En marge de l’Interim Conference of the Strategic Dialogue for the Automotive Sector, qui s’est tenue à Stuttgart, le centre allemand de l’aérospatial a levé le voile sur le prototype de sa nouvelle solution de mobilité urbaine, U-Shift. Une solution qui pourrait avoir de nombreuses applications grâce à sa flexibilité.

U-Shift, en mode mobilité urbaine.
U-Shift, en mode mobilité urbaine. Crédits : DLR

Peu commune, la forme de ce prototype est liée à l’un de ses principaux arguments : la flexibilité. U-Shift est constitué d’une base en forme de « U », qui contient la partie motorisée de l’appareil. Ce « U » est utilisé comme un hub, auquel on peut attacher différents modules en fonction des besoins. L’organisme allemand DLR, qui veut relancer son avion hypersonique, a déjà donné quelques pistes d’usages possibles. On retiendra notamment un service de transport autonome, un véhicule publicitaire, ou encore un service de livraison autonome. D’autres applications sont possibles, il suffira de concevoir des modules adaptés aux besoins.

Un fort potentiel qui reste à développer

Il est important de préciser qu’à l’heure actuelle, le prototype n’est pas autonome. Il fonctionne en étant piloté à distance par un opérateur humain. La vitesse du véhicule est également très limitée, mais permet une utilisation continue pendant 24 heures. U-Shift fonctionne grâce à un système électrique couplé à des batteries, ainsi qu’un système pour imbriquer les différents modules. Concernant ces derniers, deux ont déjà été développés. A l’heure actuelle, on compte une capsule qui peut accueillir jusqu’à 7 passagers, incluant un système d’accessibilité, et une capsule « cargo » qui dispose de suffisamment d’espace pour accueillir quatre palettes.

Apple aimerait racheter une startup spécialisée dans les véhicules autonomes

En plus de présenter ce prototype à des acheteurs potentiels, le but de la présentation du DLR était également de tester et de prendre note des potentiels problèmes auxquels pourrait faire face le U-Shift. Les concepteurs ont pour projet de tester le véhicule durant les prochaines années, et de créer une nouvelle version en 2024 qui sera capable d’atteindre les 60km/h. Le but de l’opération sera notamment de rassembler plus d’éléments sur l’expérience utilisateurs. La prochaine étape sera d’améliorer les performances de ce U-Shift, et d’implémenter la conduite autonome. Le marché des véhicules utilitaires électriques autonomes semble avoir le vent en poupe, après plusieurs annonces faites dans les derniers mois, notamment le Karma L4 E-Flex Van, un utilitaire autonome de niveau 4. La concurrence sur ce segment promet d’être rude.

Source : Autoblog