Accueil » Actualité » L’UFC-Que Choisir réclame à Google 1000 € pour chaque utilisateur Android

L’UFC-Que Choisir réclame à Google 1000 € pour chaque utilisateur Android

L’UFC-Que Choisir a lancé une action judiciaire contre Google. Il l’accuse de ne pas respecter le Règlement Général sur la Protection des Données.

Image 1 : L'UFC-Que Choisir réclame à Google 1000 € pour chaque utilisateur Android

L’UFC-Que Choisir part en guerre contre Google. L’association a lancé hier une action groupée en justice contre Google. Elle accuse la société de faire preuve d’un grand manque de transparence concernant l’utilisation des données personnelles de ses utilisateurs.

L’UFC a étudié dans les moindres détails plusieurs applications Google. Elle dénonce notamment le fait que les conditions d’utilisation et règles de confidentialité soient dispersées dans des pages et textes interminables. Elle cite en exemple les données de localisation, qui nécessitent un « parcours du combattant » pour être consultées. Selon les observations d’UFC, Google collecterait les données de géolocalisation de chaque utilisateur pas moins de 340 fois par jour.

Un consentement arraché

L’association s’insurge également contre la manière dont Google obtient le consentement des utilisateurs concernant la collecte de leurs données personnelles. Un responsable juridique d’UFC indique que « les cases sont déjà précochées en faveur d’une acceptation ». Une pratique qui selon lui constitue une violation du Règlement européen sur la Protection des Données (RGPD). Dans le cadre de cette action judiciaire, l’association demande à Google de verser une indemnité de 1000 euros à chaque utilisateur d’un téléphone Android.

Dans le même temps, Google vient de lancer aujourd’hui une nouvelle fonction de suppression de l’historique de localisation. Une avancée toutefois modérée puisque celle-ci ne permet d’effacer que les données remontant à minimum 3 mois.

>>> Google Maps recense des millions d’entreprises qui n’existent pas