Accueil » Actualité » Un gros investisseur de Tesla se paye aussi les taxis aériens Lilium

Un gros investisseur de Tesla se paye aussi les taxis aériens Lilium

Le futur semble être à la mobilité aérienne. C’est en tout cas ce que pense l’entreprise Baillie Gifford, second plus gros investisseur de Tesla, qui vient de dépenser 31 millions d’euros en actions de la startup Lilium.

Image 1 : Un gros investisseur de Tesla se paye aussi les taxis aériens Lilium
Crédits : Lilium

Il y a quelques semaines, nous vous présentions le premier hôtel pleinement orienté vers la mobilité urbaine aérienne. Quelques jours plus tard, Archer présentait son aéronef à décollage vertical capable de transporter 4 personnes à 240 km/h. Aujourd’hui, ce sont les taxis volants de Lilium qui font l’objet de lourds investissements.

Un evTOL prévu pour 300 km d’autonomie en 2025

Lilium est une entreprise allemande qui se spécialise dans la mobilité aérienne. Son PDG déclare d’ailleurs « Nous croyons en un monde où n’importe qui peut voler n’importe où, n’importe quand. Le monde n’a jamais été aussi petit ». Elle travaille à la mise au point d’aéronefs électriques à décollage et atterrissage vertical que l’on raccourcit souvent par l’acronyme evTOL. Les progrès récemment effectués ont convaincu, les investisseurs affluent.

En mars, la startup allemande avait récolté 212 millions d’euros de la part de Tencent, Atomico, Freigeist Capital et LGT. Aujourd’hui, c’est le fonds d’investissement Baillie Gifford qui vient de s’offrir pour 31 millions de parts de Lilium. Second plus gros investisseur de Tesla, le fonds détient 7,67 % de son capital, valorisés 9,17 milliards d’euros. L’entreprise se dit évidemment ravie de ce succès pour sa « voiture volante ».

Son appareil le plus avancé et un aéronef de 5 places muni de 36 moteurs électriques. Il est capable d’atteindre pour l’instant 100 km/h. La première phase de tests est maintenant terminée, et l’entreprise reste confiante sur son objectif de mise sur le marché en 2025. À terme, l’autonomie devrait être de 300 km pour une vitesse de pointe à 300 km/h. Cela distingue Lilium de ses concurrents qui se concentrent pour la majorité sur la mobilité urbaine, comme Uber qui travaille en partenariat avec Hyundai.

Source : The Verge