Accueil » Actualité » Un groupe de scientifiques découvre de minies galaxies prêtes à fusionner

Un groupe de scientifiques découvre de minies galaxies prêtes à fusionner

Image 1 : Un groupe de scientifiques découvre de minies galaxies prêtes à fusionner

Lundi 23 janvier, des scientifiques ont annoncé la découverte de sept groupes de petites galaxies dans l’immensité de l’Univers. Leur existence pourrait apporter une autre lumière sur l’origine et la formation des galaxies.

Les chercheurs ont publié un article détaillant leur découverte dans la revue britannique Nature Astronomy. « Nous pensons que ces groupes sont gravitationnellement liés et donc finiront par fusionner pour former une galaxie (…) plus grande », expliquent-ils. Ces petites galaxies voisines se trouvent entre 200 000 000 et 650 000 000 d’années-lumière de la Terre. Mais face à l’immensité de l’Univers, cette distance reste « relativementproche » selon l’Observatoire national de radioastronomie de Charlottesville aux États-Unis. Ces galaxies s’étendent sur un espace de 10 à 1000 fois plus petit que la Voie Lactée.

La réponse à une théorie

La communauté scientifique pense que les grandes galaxies résultent de la fusion de galaxies naines. Leur calcul tend à démontrer que ces galaxies de taille plus modeste se regroupent pour former une nouvelle. « Les groupes de galaxies sont des endroits idéaux pour que ce processus se produise », expliquent les chercheurs. Ces derniers ont combiné les données de plusieurs télescopes et sont arrivés à la conclusion que ces 7 galaxies hébergeaient trois à cinq galaxies naines. Elles sont en outre liées entre elles.

> > > Lire aussi Boeing : des nouvelles combinaisons spatiales tout droit sorties d’un film de science-fiction