Accueil » Actualité » Un ingénieur de Facebook démissionne et accuse le réseau social de « profiter de la haine »

Un ingénieur de Facebook démissionne et accuse le réseau social de « profiter de la haine »

L’ingénieur logiciel de Facebook Ashok Chandwaney a publiquement démissionné de l’entreprise de médias sociaux mardi avec une lettre accusant Facebook de « profiter de la haine ».

Selon Chandwaney, Facebook est plus préoccupé par les profits que par la promotion du bien au sein de son réseau social.

Facebook - Alex Haney / Unsplash
Crédit : Facebook – Alex Haney / Unsplash

La lettre de démission, publiée sur son compte Facebook, indique que la dissidence interne n’a cessé de croître face au manque de mesures fortes de l’entreprise en matière de discours haineux et de désinformation. En effet, Chandwaney n’est pas le seul à se plaindre de la politique actuelle du réseau social. Récemment, Disney et d’autres entreprises ont décidé de boycotter le réseau social en réduisant leurs dépenses publicitaires.

Après qu’Instagram ait revu les règles de son algorithme contre la discrimination des personnes de couleur, Facebook a aussi formé de nouvelles équipes pour étudier le problème. Le réseau social a remis en question son propre algorithme pour éviter les préjugés raciaux.

Chandwaney présente Facebook comme une institution qui est « du mauvais côté de l’histoire« . Il poursuit en énumérant des exemples : l’échec de Facebook à atténuer les mensonges islamophobes haineux qui ont conduit à des meurtres lors du génocide de Myanmar en 2016-2017 ; le refus de Facebook de supprimer une page de la milice de Kenosha, Wisconsin, la décision de Facebook de donner à Donald Trump une plateforme pour appeler à tirer sur des civils, et enfin le fait que Facebook continue à autoriser le ciblage discriminatoire des publicités.

En ne changeant pas sa politique concernant la haine sur son réseau, Facebook n’aide pas ses modérateurs à faire leur travail. Le métier de modérateur Facebook est sans aucun doute un des plus difficiles. Chacun doit réguler et supprimer le contenu sensible posté sur le réseau social, et la plupart d’entre eux doivent regarder des images et vidéos atroces toute la journée.

Il n’est pas le premier à démissionner de Facebook à cause de sa politique interne

La démission de M. Chandwaney après cinq ans et demi au sein de l’entreprise fait suite à la démission publique de deux employés en juin dernier, à la suite de la mauvaise gestion par Facebook des commentaires sur les pillages aux États-Unis.

Source : Ashok Chandwaney