Accueil » Actualité » Un laboratoire de la NASA hacké à travers un Raspberry Pi

Un laboratoire de la NASA hacké à travers un Raspberry Pi

Image 1 : Un laboratoire de la NASA hacké à travers un Raspberry Pi

Un audit mené par la NASA vient de révéler que le Jet Propulsion Laboratory aurait été victime de vol d’informations en 2018. La fuite n’est pas massive, puisque « seulement » 500 Mo de données réparties dans 23 fichiers auraient été subtilisés. Le mode opératoire est plus original : le·s « hacker·s » auraient exploité un Raspberry Pi connecté sur le réseau du laboratoire.

>>> Suivez la construction du Rover Mars 2020 de la NASA en direct

Créé en 1936, le JPL est l’institut de référence dans le domaine des missions spatiales robotiques. Il n’est donc pas étonnant que des personnes (physiques ou morales) extérieures à la NASA les convoite. Le fait qu’elles aient été volées à travers un Raspberry Pi connecté au réseau interne est beaucoup plus surprenant. Le mini-ordinateur a servi de portail aux pirates pendant dix mois avant que la faille ne soit découverte.

L’agence a admis que certaines des données volées comprenaient des informations confidentielles sur Curiosity, le robot astromobile stationné sur Mars. On peut donc se poser des questions quant à la sécurité des futures missions de la NASA. Selon le rapport d’audit, JPL n’avait pas correctement mis en place les droits d’accès sur son réseau. De nombreux fournisseurs et partenaires de l’agence ont ainsi pu consulter des parties normalement confidentielles de leurs systèmes.