Accueil » Actualité » Quel âge a votre système immunitaire ? iAge prédit le risque de maladie

Quel âge a votre système immunitaire ? iAge prédit le risque de maladie

Des scientifiques de Stanford et du Buck Institute ont trouvé un moyen de prédire le déclin immunologique d’un individu ainsi que la probabilité de contracter des maladies associées à l’âge et de devenir fragile.

Les résultats des chercheurs suggèrent que le suivi du degré d’inflammation chronique de bas grade qui apparaît avec l’âge pourrait aider à prédire la fragilité et la maladie avant l’apparition des symptômes.

Jeunesse et vieillesse - Rod Long
Jeunesse et vieillesse – Crédit : Rod Long

« Chaque année, le calendrier nous indique que nous avons vieilli d’un an. », a déclaré David Furman, docteur en médecine, auteur principal de l’étude. « Mais tous les humains ne vieillissent pas biologiquement au même rythme. On le constate en clinique : certaines personnes âgées sont extrêmement sujettes aux maladies, tandis que d’autres sont l’image même de la santé. »

Les scientifiques ont donc créé une horloge inflammatoire du vieillissement nommée iAge qui mesure la charge inflammatoire et prédit la multimorbidité, la fragilité, la santé immunitaire ainsi que le vieillissement cardiovasculaire. En plus de notre corps, l’univers tout entier suivrait aussi sa propre horloge fondamentale qui serait plus rapide que ce que nous imaginons.

Comment fonctionne iAge ?

Commencée il y a plus de dix ans, la recherche a recruté 1 001 sujets âgés de 9 à 96 ans. Appelée « Projet 1000 Immunomes », l’étude en cours est conçue pour suivre la relation entre le déclin du système immunitaire et le vieillissement. Des échantillons de sang ont été prélevés sur ces personnes en bonne santé entre 2009 et 2016.

Les échantillons ont été soumis à un barrage de procédures analytiques déterminant les niveaux de protéines de signalisation immunitaire appelées cytokines, le statut d’activation de nombreux types de cellules immunitaires en réponse à divers stimuli, et les niveaux d’activité globale de milliers de gènes dans chacune de ces cellules.

Grâce à un algorithme d’IA basé sur le deep learning, un modèle de biomarqueurs inflammatoires sanguins a été développé. Celui-ci permet de quantifier l’âge du système immunitaire d’une personne. La mesure qui en résulte a été baptisée iAge. Plus le score d’iAge est élevé, plus l’inflammation systémique et chronique est importante.

Celle-ci endommage les organes et favorise la vulnérabilité à un ensemble de maladies touchant pratiquement tous les systèmes organiques du corps, notamment le cancer, les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, la neurodégénérescence et l’auto-immunité. Grâce à cet outil, les scientifiques sont donc désormais capables de prédire des maladies potentiellement mortelles plusieurs années avant qu’elles ne soient détectées. Des chercheurs du MIT avaient aussi développé un système d’intelligence artificielle baptisé « RiskCardio » capable d’évaluer les risques de mourir d’un problème cardiovasculaire.

Source : livescience