Accueil » Actualité » Un télescope de la NASA filme une explosion sur une petite comète

Un télescope de la NASA filme une explosion sur une petite comète

Le télescope TESS dédié au recensement d’exoplanètes a observé par hasard une explosion à la surface de la petite comète 6P/Wirtanen. Un phénomène inhabituel que les chercheurs n’ont toujours pas réussi à expliquer.

Image 1 : Un télescope de la NASA filme une explosion sur une petite comète

Lancé en avril 2018, le Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS) est un petit télescope spatial de la NASA qui gravite sur une orbite terrestre haute de 13,7 jours. Sa mission consiste à recenser toutes les planètes gravitant autour des étoiles les plus brillantes et les plus proches de nous, notamment celles qui se situent dans leur zone habitable. Pour y parvenir, il étudie un nouveau secteur de la voute céleste tous les 27 jours. Par hasard, le télescope a été témoin d’un phénomène inhabituel, une explosion à la surface d’une petite comète connue, 46P/Wirtanen.

6P/Wirtanen mesure environ 1,2 km de diamètre, et gravite autour du soleil avec une période orbitale d’un peu plus de 5 ans. TESS l’a observé pendant 20 jours en capturant une image toutes les 30 minutes. Ses variations de luminosité ont permis d’identifier un énorme éclair, d’une durée d’une heure, suivi d’une explosion plus graduelle pendant 8 heures.  

L’explosion de la comète 46P/Wirtanen reste inexpliquée

À mesure que les comètes s’approchent du soleil, elles se réchauffent, et expulsent des gaz et de la glace pour former son coma et deux trainées. Cependant, les explosions aléatoires sont inhabituelles et demeurent mal comprises. Les chercheurs avancent néanmoins plusieurs théories. Les chercheurs estiment que les explosions sont liées aux conditions à la surface de la comète. Elles pourraient être déclenchées par un évènement thermique qui provoquerait la vaporisation rapide d’une poche de glace très volatile. Elles pourraient également être causées par un évènement mécanique tel qu’un effondrement qui exposerait de la glace fraiche à la lumière du soleil. 

Pour percer le mystère, les chercheurs comptent sur les futures observations futures du télescope. Pendant ses deux premières années d’activité, TESS devrait avoir l’occasion d’observer un total de 50 comètes.

Source : NASA