Accueil » Actualité » Une équipe d’archéologues a découvert « Les portes des enfers »

Une équipe d’archéologues a découvert « Les portes des enfers »

Des archéologues viennent de faire une découverte étonnante en Arabie Saoudite, dans le Moyen-Orient. Des structures en pierre probablement anthropiques viennent d’être repérées autour et dans un groupe d’anciens dômes de lave.

Image 1 : Une équipe d'archéologues a découvert "Les portes des enfers"

Si les structures en pierre représentent un vestige ordinaire pour les chercheurs, leur emplacement dans une zone hostile à la vie humaine intrigue les scientifiques qui n’ont pas encore pu trouver d’explications plausibles aux yeux de la science, pour l’instant.

Les « Portes », qui mesurent près de 518 mètres de long sur près de 12 mètres de large, ont été construites avec des pierres brutes et elles ont résisté à des milliers d’années d’usure. Les archéologues estiment toutefois que les champs de lave sur lesquels ces portes ont été établies étaient encore actifs à l’époque. Des traces de lave durcie sont visibles sur certaines portes.

Ces structures sont « les plus anciennes constructions artificielles du paysage », selon le directeur de la recherche, David Kennedy, de l’Université Western d’Australie, qui confirme également que « les portes se trouvent presque exclusivement dans des champs de lave sombres et inhospitaliers avec peu d’eau et de végétations ».

>>> Lire aussi Le temple perdu de Ramses II a enfin été découvert

La découverte a été faite grâce à une analyse d’imageries satellitaires de BirdsEye et les archéologues ont pu identifier près de 400 portes ainsi que des pièges à animaux et des objets en forme de roue dans la région. Les scientifiques estiment que la construction date d’environ 9000 ans et suggèrent une expédition pour résoudre l’énigme.