Accueil » Actualité » Une étude montre que l’espace est rempli de corps gras et nocifs

Une étude montre que l’espace est rempli de corps gras et nocifs

Une nouvelle étude montre que l’espace interstellaire est rempli de particules minuscules dégoûtantes et graisseuses. Elles pourraient menacer les futures missions spatiales.

Image 1 : Une étude montre que l’espace est rempli de corps gras et nocifs

Les scientifiques ont longtemps pensé que l’espace entre les étoiles est rempli d’une variété de matériaux. Beaucoup de choses composent cette « poussière spatiale », y compris des molécules graisseuses à base de carbone. Selon une recherche publiée au sein du Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, leur quantité atteint des milliards de milliards de tonnes.

Ces graisses nuiraient aux voyages spatiaux

Les scientifiques ont recréé les conditions d’expulsion de ces déchets. D’après leur estimation, pour chaque million d’atomes d’hydrogène créés, il y a 100 atomes de « graisses » de carbone. Lorsqu’on applique ce résultat à la taille d’une galaxie, la Voie lactée par exemple, le nombre de zéros donne le tournis, puisqu’il y aurait près de 40 milliards de milliards de tonnes. Au cas où l’humanité réussirait à maîtriser le voyage interstellaire, cette graisse s’accumulerait à l’extérieur des vaisseaux spatiaux, compliquant ainsi l’atteinte de leur performance optimale.

Heureusement, ces particules restent fines et ne nous empêchent de voir les objets lointains. En revanche, voyager à travers constituerait un défi important.

>>> Donald Trump veut une armée de l’Espace